Ouvrir le menu principal
Autres discussions [liste]

Bonjour, il semble ,en ayant trouver un cours de linguistique en ligne, qu'il existe une erreur sur le terme de flexion, disons que le terme de flexion regroupe les langues fusionelles( non mensionné dans cet article) et les langues aglutinantes, et les langues flexionnelles ont en opposé les langues isolantes. voici le liens des differents cours: http://pagesperso-orange.fr/andre.thibault/ Coordialement


CasModifier

Peut-on dire que les langues aggluttinantes ont des cas? Pasqual 10 décembre 2005 à 00:09 (CET)

flexion et déclinaisonModifier

Le français est-il une langue flexionnelle ? À en juger par la page nombre grammatical, oui. Cependant, le présent article semble impliquer le contraire, de même que l'article hyperbate.

J'aurais tendance à penser qu'il y a des :

  • langues flexionnelles
    • déclinantes (langues slaves, castillan)
    • non-déclinantes (français)
  • langues agglutinnantes
  • langues isolantes
  • (autres catégories, comme les langues artificielles)

À la lecture de Désinence, j'ai l'impression qu'il vaudrait mieux parler de langues flexionnelles à cas (langues slaves) ou sans cas (français).

Merci de la clarification ✒ Répondre (sur Wikipédia ou par mail) à David Latapie 21 mars 2006 à 13:40 (CET)

Forme de l'articleModifier

Bonjour, rien qu'en jetant un rapide coup d'œil, j'ai vu des choses qu'on ne devrait JAMAIS voir dans un article : - Déjà, des fautes d'orthographe énormes ; avec la correction automatique, c'est très facile d'en repérer une bonne partie ; c'était en particulier dans les 3 derniers paragraphes.

-Pas mal d'espaces mal placés par rapport à la ponctuation, un signe = qui se baladait au milieu de nulle part, une parenthèse fermante isolée.

-Des liens ("forme" et "paradigme") renvoyant à des pages d'homonymes, plutôt qu'à la page véritablement utile.

-Beaucoup de lourdeurs dans les phrases, avec l'emploi très répétitif de "par exemple", l'utilisation de trop de parenthèses, des phrases très mal construites, manquant de ponctuation, avec des enchaînements de "et...et...car..." où le lecteur s'épuise, perd de vue tout lien logique, doit relire trois fois pour comprendre...

Sans rien contester au fond, qui concerne un sujet qui m'est totalement étranger, je trouve que du point de vue de la forme, la fin de cet article était particulièrement désastreuse, et a peut-être été écrite un peu rapidement, ou pas assez relue. J'ai fait ce que j'ai pu en passant par là, mais il doit rester plein de choses à corriger ou reformuler. --129.104.247.2 (d) 12 novembre 2009 à 01:41 (CET)

C'est le résultat d'un contributeur zélé, qui promeut la (faible) agglutinance de l'espéranto dès qu'il le peut. Orel'jan (d) 12 novembre 2009 à 07:34 (CET)

Langues à brisures internesModifier

Cette catégorie est un ajout de notre ami Ygdrasil. Je n'en ai pas trouvé de référence probante. Faute de précisions, j'efface. Orel'jan (d) 2 décembre 2009 à 07:38 (CET)

espéranto et flexion ou fusion.Modifier

L'espéranto contrairement à la croyance ordinaire est une langue à morphologie 100% isolante, aucun mot (unité sémantique, qu’on la considère comme radical ou comme morphème) n’est variable. Ainsi le mot patr reste inchangé dans: patr|o = patro = un père, patr|a = patra = paternel(le), patr|ec|o = patreco = paternité, patrina = maternel(le), patriĝi = devenir père...

Il n’y a de phénomène flexionnel ou plutôt fusionnel que dans deux cas exceptionnels. Lorsqu'on utilise une des deux unités sémantiques : ĉj et nj, que l’on nomme diminutifs caressants. Ils agissent en fusionnant à eux – au maximum – les 5 premières lettres du radical choisi.
Exemple : à partir de patr = père, on peut construire : paĉjo = papa, ou panjo = maman ; et à partir de : Petro = Pierre, Petĉjo ou même peĉjo = Pierrot et Petnjo = Pierrette.

Sources: Le Fundamento et La Unua Libro.

Le Fundamento ni l'Una libro ne sont des références linguistiques (car pas écrits par des linguistes). Je vous oriente également vers mot et langue isolante et vous recommande de signer vos interventions. Cordialement, Orel'jan (d) 16 novembre 2012 à 13:35 (CET)
Revenir à la page « Langue flexionnelle ».