Dionotus est selon Historia regum Britanniae de Geoffroy de Monmouth , un récit pseudo historique sur l'histoire des rois de Bretagne, un duc ou roi de Cornouailles à l'époque du règne de l'empereur Magnus Maximus.

Dionotus
Fonction
Duché de Cornouailles (en)
Biographie
Décès
Activité
Fratrie

ContexteModifier

Selon Geoffroy de Monmouth il est le frère de Caradocus [Caradog], duc de Cornouailles à qui il succède et le père de Sainte Ursule[1].

Geoffroy de Monmouth semble avoir emprunté son nom dans la légende d'Ursule de Cologne, dont le nom du père est Deonotus. Dans le Brut y Brenhinedd son nom est interprété de manière incorrecte en Dunod. Hector Boece le nomme de son coté Dionethus fils d'Octavius II fils d'Octavius I [= Eudaf Hen] et lui donne pour épouse une sœur anonyme de Fergus Mór mac Eirc le fondateur du royaume de Dalriada[2]).

Notes et référencesModifier

  1. Geoffroy de Monmouth Histoire des rois de Bretagne, traduit et commenté par Laurence Mathey-Maille, Édition Les belles lettres, coll. « La roue à livres », Paris, 2004, (ISBN 2-251-33917-5), chapitres:87-88 p. 127-129
  2. Scotorum Historia, VI.11, VII.1-7

SourcesModifier

  • Geoffroy de Monmouth Histoire des rois de Bretagne, traduit et commenté par Laurence Mathey-Maille, Édition Les belles lettres, coll. « La roue à livres », Paris, 2004, (ISBN 2-251-33917-5)
  • (en) Peter Bartrum, A Welsh classical dictionary: people in history and legend up to about A.D. 1000, Aberystwyth, National Library of Wales, , p. 113 DIONOTUS, fictitious king of Cornwall.

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :