Dimítris Myrát

acteur grec

Dimítris Myrát (grec moderne : Δημήτρης Μυράτ), né le à Athènes et mort le dans la même ville, est un comédien, metteur en scène, directeur de théâtre et écrivain grec[1].

Dimítris Myrát
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
AthènesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Δημήτρης ΜυράτVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
École nationale de théâtre dramatique (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Acteur, metteur en scène, traducteurVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mítsos Myrát (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Chrysoúla Kotopoúli (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Miránda Myrát (en)
Alíki Theodorídou-Nor (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint

BiographieModifier

Fils du comédien Mítsos Myrát (el), il commence sa carrière en 1925 avec la troupe de théâtre Kotopoúli et enchaîne plusieurs rôles avec la même compagnie. En 1940, il triomphe avec le rôle-titre dans Cyrano de Bergerac au Théâtre national. En 1950, il prend la direction du Théâtre Rex, tout en continuant à monter sur scène et à diriger. Après son mariage avec Voúla Zoubouláki, ils fondent une troupe et produisent de très nombreuses pièces jusqu'à la fin des années 1980[1].

Au cinéma, il s'est notamment fait remarquer pour ses rôles dans I villa me ta noufara (1945), I moira grafei tin istoria (1957), O dolofonos agapouse poly... (1960), Eimai athoos (1960) et Trahison (1964)[1].

Il a écrit plusieurs livres sur le théâtre, dont une biographie de Bertolt Brecht (La bonne personne d'Augsbourg), et traduit plusieurs pièces[1].

Filmographie partielleModifier

Comme acteurModifier

Au cinémaModifier

À la télévisionModifier

  • 1974 : Oi dikaioi (série télévisée)
  • 1975 : Dyskola hronia (série télévisée)
  • 1975 : O vasilias kai to agalma (série télévisée)
  • 1976 : Leshi mystiriou (série télévisée)
  • 1977 : I theatrina (série télévisée)
  • 1983 : Oi ierosyloi (série télévisée)
  • 1989 : I ekti entoli (série télévisée)
  • 1990 : Akrivi mou Sofia (série télévisée)

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (en) «Dimitris Myrat», Variety, 27 janvier 1991

Liens externesModifier