Ouvrir le menu principal

Diego Ares (claveciniste)

claveciniste espagnol
Diego Ares
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Conservatoire royal de La Haye (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Maîtres
Jacques Ogg (en), Richard EgarrVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Diego Ares, né en à Vigo, est un claveciniste espagnol.

BiographieModifier

Diego Arès commence à étudier le piano dans sa ville natale avec Alis Jugelionis et Aldona Dvarionaitè, avant de se tourner vers le clavecin, sur lequel il se forme avec Pilar Cancio dès 1998. À dix-huit ans, il entre au Conservatoire Royal de La Haye pour approfondir son apprentissage de l’instrument ancien, études qu’il poursuit à Amsterdam, d'abord auprès de Jacques Ogg puis auprès de Richard Egarr. Après la réception d’un prix au Concours des Jeunesses Musicales d'Espagne, il entre à la Schola Cantorum Basiliensis (2004) où il suit les cours des professeurs Jörg-Andreas Bötticher et Jesper B. Christensen. En 2007, il obtient son diplôme de clavecin, avec les félicitations du jury[1].

Ses premiers enregistrements sont notamment consacrés à Antonio Soler avec des sonates pour la plupart inédites (Sonatas from the Morgan Library)[2], sous le label Harmonia Mundi, et également à Domenico Scarlatti, disques au clavecin tous deux récompensés d’un Diapason d’Or, suivis par Bach avec Les Variations Goldberg[3].

Il se produit à l'Abbaye de Royaumont en 2015[4] et dans de nombreux concerts.

DiscographieModifier

Diego Ares a enregistré pour les labels discographiques Columna Música, Pan Classics et Harmonia Mundi.

  • Bach, Concerto pour clavecin BWV 1052 ; Concerto Brandebourgeois no 5 - Orchestre de chambre de Minorque, dir. Farran James (septembre 2006, Columna Música) (OCLC 431922965)
  • Soler, El Diablo vestido de fraile : Preludio nos 1, 5 et 7, Fandango - 74, 11, 18, 81, 37, 10, 96, 90, 100, 84 et minuetto de la sonate 92 - Diego Ares, clavecin Joel Katzman, Amsterdam 2009 d'après un instrument attribué à Francisco Pérez Mirabal, 1734 (12-15 mars 2009, Pan Classics PC 10201)[5] (OCLC 671252991)
  • Scarlatti, Vivi felice : Sonates pour clavecin K.11, 87, 127, 141, 175, 206, 213, 214, 235, 274, 319, 328, 422, 423, 429, 450, 454, 455 (2011, Pan Classics PC10258)[6] (OCLC 999577585)
  • Soler, Sol de mi fortuna : Sonates inédites du manuscrit de la Morgan Library - Diego Ares, clavecin Joel Katzman, Amsterdam 2009 d'après un instrument attribué à Francisco Pérez Mirabal, 1734 (mars 2015, SACD Harmonia Mundi HMC 902232) (OCLC 973616235) — Prix de la critique de disques allemande 2016
  • Bach, Variations Goldberg (mars 2017, Harmonia Mundi)[7] (OCLC 1036374178)

RéférencesModifier

  1. « Diego Ares - Télécharger et écouter les albums. », sur Qobuz (consulté le 23 février 2019)
  2. Emmanuelle Giuliani, « Diego Ares et Padre Soler, le jeune homme et le moine musicien », La Croix,‎ (lire en ligne).
  3. Jean-Charles Hoffelé, « Les Variations Goldberg par Diego Ares », sur ResMusica (consulté le 23 février 2019).
  4. https://www.royaumont.com/fr/diego-ares-concert-2015/presentation
  5. Lors de sa sortie ce disque a été distingué d'un Diapason d'or no 577.
  6. Lors de sa sortie ce disque a été distingué par Gaëtan Naulleau, d'un Diapason d'or no 600, mars 2012.
  7. Jean-Charles Hoffelé, « Les Variations Goldberg par Diego Ares », ResMusica,‎ (lire en ligne).

Liens externesModifier