Dhaulagiri Himal

montagne népalaise

Dhaulagiri Himal
Vue du Dhaulagiri Himal depuis la Station spatiale internationale.
Vue du Dhaulagiri Himal depuis la Station spatiale internationale.
Géographie
Altitude 8 167 m, Dhaulagiri[1]
Massif Himalaya
Administration
Pays Drapeau du Népal Népal
Province Gandaki Pradesh
Districts Myagdi, Mustang
Géologie
Âge Éocène

Le Dhaulagiri Himal, ou massif du Dhaulagiri, est un massif de montagnes de l'Himalaya situé au Népal et comprenant le septième plus haut sommet du monde, le Dhaulagiri I qui culmine à 8 167 mètres d'altitude. Ses principaux sommets ont été gravis pour la première fois entre le début des années 1960 et le milieu des années 1970.

ToponymieModifier

Le nom « Dhaulagiri », d'après le point culminant du massif, vient du sanskrit धौलागिरी (dhaulāgirī) et dérive de धवल (dhawala), « éblouissant, blanc, beau »[2], et de गिरि (giri), « montagne »[3], soit la « montagne éblouissante ».

GéographieModifier

Le Dhaulagiri Himal se situe dans le centre du Népal, entre les districts de Myagdi et de Mustang dans la province de Gandaki Pradesh. Au sein de l'Himalaya, il est voisin des massifs des Annapurnas et du Damodar Himal, dont il est séparé à l'est par la rivière Kali Gandaki qui descend du Mustang au nord ; au nord, il est bordé par les massifs du Kanjiroba Himal, du Dolpo Himal et du Mustang Himal. Il culmine à 8 167 mètres d'altitude au Dhaulagiri I[1]. Outre le Dhaulagiri II (de) (7 751 mètres)[4] et les sommets secondaires Dhaulagiri III (7 715 mètres)[5], Dhaulagiri IV (7 661 mètres)[6], Dhaulagiri V (7 618 mètres)[7] et Dhaulagiri VI (7 268 mètres)[8], on dénombre d'autres « 7 000 », dont le Churen Himal (de) (7 385 mètres)[9], le Putha Hiunchuli (de) (7 246 mètres)[10] et le Gurja Himal (de) (7 199 mètres)[11].

 
Vue du massif depuis Poon Hill avec, entre autres, de gauche à droite : le Gurja Himal, le Dhaulagiri VI, le Dhaulagiri IV, le Dhaulagiri V, le Dhaulagiri III, le Dhaulagiri II, le Dhaulagiri I et le pic Tukuche.

HistoireModifier

Dhaulagiri I (8167 m)Modifier

Dhaulagiri II (7 751 m)Modifier

  • 1971[12] - Première ascension par Adi Huber, Adolf Weissensteiner, Ronald Fear et le Sherpa Jagambu, le 18 mai.

Dhaulagiri III (7 715 m)Modifier

  • 1973[12] - Première ascension par une expédition allemande dirigée par Klaus Schreckenbach.

Dhaulagiri IV (7 661 m)Modifier

  • 1970 - Première ascension par une expédition japonaise conduite par T. Numora.

Dhaulagiri V (7 618 m)Modifier

  • 1975[12] - Première ascension par M. Morioka et le Sherpa Pembu Tsering.

Churen Himal Central (7 385 m)Modifier

  • 1970 - Première ascension le 24 octobre par une expédition japonaise du Club alpin académique de Shizuoka dirigée par Takashi Sezizawa.

Churen Himal Est (7 371 m)Modifier

  • 1970[12] - Première ascension le 26 octobre par une expédition japonaise du Club alpin académique de Shizuoka dirigée par Takashi Sezizawa.

Churen Himal Ouest (7 371 m)Modifier

Dhaulagiri VI (7 268 m)Modifier

  • 1971 - Première ascension par Nakamura, Kimura, Yamamura et Kawazu, le 17 avril.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Dhaulagiri, Nepal, peakbagger.com.
  2. (en) Monier Monier-Williams, A Sanskrit-English Dictionary, Oxford University Press, 1964 (1899), page 513.
  3. (en) Monier Monier-Williams, A Sanskrit-English Dictionary, Oxford University Press, 1964 (1899), page 355.
  4. (en) Dhaulagiri II, Nepal, peakbagger.com.
  5. (en) Dhaulagiri III, Nepal, peakbagger.com.
  6. (en) Dhaulagiri IV, Nepal, peakbagger.com.
  7. (en) Dhaulagiri V, Nepal, peakbagger.com.
  8. (en) Dhaulagiri VI, Nepal, peakbagger.com.
  9. (en) Churen Himal, Nepal, peakbagger.com.
  10. (en) Putha Hiunchuli, Nepal, peakbagger.com.
  11. (en) Gurja Himal, Nepal, peakbagger.com.
  12. a b c d et e Guenter Seyfferth, Dhaulagiri Himal, Die Berge des Himalaya, 2 avril 2020.
  13. Gilles Simond, Le 27 mai 1960 : les alpinistes suisses ont vaincu le Dhaulagiri, 24 Heures, 27 mai 2015.