Deuxième Saguenay

Le Lac Kénogami, passage hypothétique du deuxième Saguenay

L'hypothèse du Deuxième Saguenay est une théorie formulée en 1885 par le géologue Joseph-Clovis-Kemner Laflamme qui évoquait la possibilité de l'existence d'un second déversoir du Lac Saint-Jean (Québec) dans l'axe Lac Kénogami - Baie des Ha! Ha! durant la dernière période post-glaciaire. Le canal aurait été obstrué par la suite, remplacé par l'actuelle rivière Saguenay.

HypothèseModifier

« L'alignement Lac Kénogami - Baie des Ha! Ha! (Saguenay–Lac-Saint-Jean) au pied de la faille Sud a suggéré l'idée qu'il aurait pu exister un deuxième déversoir du Lac Saint-Jean à cet endroit. Selon Blanchard, pendant la période Champlain-Laflamme, le site du Lac Kénogami était un détroit maritime entre le fjord et le Lac Saint-Jean. Il y avait deux rainures glaciaires aussi importantes l'une que l'autre : une rainure Nord, étroite et profonde (l'actuel Saguenay, rivière et estuaire); un rainure Sud évasée et plus alluvionnante (l'actuel Lac Kénogami) qui se serait comblée rapidement[1]. »

Fondements de la théorie de LaflammeModifier

Le géologue J.-C.-K. Laflamme fonde sa théorie sur deux faits observés[1]:

Théorie confirmés par plusieurs géologues de l'époqueModifier

Contre-argumentation des géologues modernesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b L'est du Canada-Français, Tome II, Montréal, Beauchemin, 1935, 336 pp. ill.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier