Ouvrir le menu principal
Denis Monière
Denis Moniere.jpg
Denis Monière en 2011
Biographie
Naissance
Nationalité
Québécoise
Activités
Autres informations
Distinction

Denis Monière (né le 21 juin 1947 à Saint-Jean-sur-Richelieu) est un politologue, un professeur retraité et un essayiste québécois.

BiographieModifier

Il a étudié au collège Sainte-Marie de Montréal et à l'Université d'Ottawa avant d'obtenir son doctorat en science politique de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne[1], en 1974.

Militant au sein du Rassemblement pour l'indépendance nationale et du Parti québécois. Il a enseigné à l'Université d'Ottawa de 1973 à 1978 puis à l'Université de Montréal jusqu'à sa retraite en 2012. En 1983 il fonde son propre parti, le Parti nationaliste du Québec qui présente 75 candidats aux élections fédérales de 1984. À la suite du virage idéologique du Parti québécois qui abandonne son option en 1985, il fonde un autre parti sur la scène québécoise, le Parti indépendantiste. Il a été président de l'Union des écrivains québécois, vice-président de la Société québécoise de science politique, Président de la Ligue d'action nationale (2005-2019), Président de la Société du patrimoine politique du Québec (2004-2017).

Il a été professeur titulaire au Département de science politique à l'Université de Montréal où il s'est spécialisé dans l'analyse des discours politique et les idéologies politiques.

Le 2 avril 2012, il annonce qu'il sera candidat du parti Option nationale, un parti souverainiste dirigé par le député de Nicolet-Yamaska, Jean-Martin Aussant. Denis Monière est candidat dans la circonscription de Sainte-Marie-Saint-Jacques à l'élection générale du 4 septembre 2012; il est alors défait par Daniel Breton.

Le fonds d’archives Denis Monière est conservé au centre d’archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[2].

Ouvrages publiésModifier

  • Critique épistémologique de l'analyse systémique de David Easton : essai sur le rapport entre théorie et idéologie, 1976
  • Le développement des idéologies au Québec : des origines à nos jours, 1977.
  • Les enjeux du référendum, 1979
  • Pour la suite de l'histoire : essai sur la conjoncture politique au Québec, 1982
  • "André Laurendeau et le destin d'un peuple", 1983.
  • Introduction aux théories politiques, 1987.
  • Ludger Duvernay et la révolution intellectuelle au Bas-Canada, 1987.
  • Le discours électoral: les politiciens sont-ils fiables ?, 1988
  • "L'indépendance. Essai.", 1992.
  • L'année politique au Québec 1997-1998, 1997
  • Pour comprendre le nationalisme au Québec et ailleurs, 2001
  • Internet et démocratie, 2002
  • Le développement de la pensée de gauche au Québec dans trois revues : Cité Libre, Socialisme, Parti pris, 2003
  • L'Indépendance, 2005
  • "Les mots qui nous gouvernent. Le discours des premiers ministres québécois: 1960-2005", 2008.
  • Histoire intellectuelle de l'indépendantisme, avec Robert Comeau et Charles-Philippe Courtois, 2010
  • Quatre saisons dans la vie de Marcel Masse, Regard sur l'évolution du Québec contemporain, Québec, Septentrion, avec Jean-François Simard et Robert Comeau, éd., 2015

Revues et journauxModifier

HonneursModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier