Deborah Gordon

biologiste américaine
Deborah M. Gordon
Deborah Gordon.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (66 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Site web
Distinction

Deborah M. Gordon, née le , est une biologiste de l’université Stanford spécialisée dans l'étude des fourmis.

FormationModifier

Deborah Gordon est docteur en zoologie de l'université Duke (diplômée en 1983), titulaire d'une maîtrise universitaire ès sciences en biologie de l’Université Stanford (diplômée en 1977).

ReconnaissanceModifier

Domaine de recherchesModifier

Sa principale recherche porte sur l'intelligence collective des fourmis rouges moissonneuses et constate que :

  • « la moitié de la colonie ne fait rien » et seulement 25 % des fourmis travaillent hors de la fourmilière, ce qui leur confère des aptitudes supérieures de communication via les phéromones émises par leurs antennes ;
  • outre les reines, quatre catégories de fourmis ont été identifiées avec des marqueurs : les guerrières patrouilleuses, les ouvrières fourragères, les pouponnières du nid et les nettoyeuses de déchets ;
  • l’allocation des tâches change en fonction de l’âge de la colonie : les fourmis d’une colonie « jeune » ont des tâches plus variées que celles d'une « vieille » ;
  • environ cinq générations de fourmis sont nécessaires pour atteindre une colonie de 10 000 individus, nombre qui reste stable au bout de 5 ans, et déclenche la fondation d’autres colonies ;
  • la colonie disparaît avec la mort des reproductrices au bout 15 à 20 ans.

Fort de ces observations, Gordon imagine des algorithmes similaires pour les réseaux élargis existant chez d'autres espèces[2], notamment sur la taille nécessaire pour procéder à un essaimage.

PublicationsModifier

  • (en) Deborah M. Gordon, Ants at Work : How An Insect Society Is Organized, , 182 p. (ISBN 0-393-32132-0)
  • (en) Deborah M. Gordon, Ant Encounters : interaction networks and colony behavior, Princeton, Princeton University Press, , 167 p. (ISBN 978-0-691-13879-4 et 0-691-13879-6)

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier