David van Hoogstraten

David van Hoogstraten est un philologue néerlandais, né à Rotterdam le et mort à Amsterdam le .

David van Hoogstraten
Image dans Infobox.
Portrait de David van Hoogstraten, huile sur toile anonyme, Amsterdam, Universiteitsmuseum
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Père
François van Hoogstraten (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Maria van Nispen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Biographie et œuvreModifier

Fils de l'imprimeur et éditeur François van Hoogstraten (1632-1696), cousin du peintre Samuel van Hoogstraten, David van Hoogstraten étudi la médecine à l'université de Leyde et s'installe comme médecin à Dordrecht. En 1685, il épouse Maria van Nispen (1663-1708). Après son mariage, Van Hoogstraten devient professeur à l'école latine d'Amsterdam jusqu'en 1722 ; il en sera le recteur adjoint. Il y acquiert la réputation d'un philologue érudit et d'un poète latin distingué.

Il a publié des éditions savantes d'auteurs classiques tels que Cornélius Népos, Ésope, Térence, Phèdre, Horace, ainsi que des dissertations grammaticales (Remarques sur les genres des substantifs, Amsterdam, 1708), des travaux de mythologie comme Beschryving der heidensche goden en godinnen (les Dieux et déesses du paganisme) à Amsterdam en 1716 et un dictionnaire latin-néerlandais (Amsterdam, 1704).

Son œuvre la plus importante, le Het Groot Algemeen Historisch, Geographisch en Oordeelkundig Woordenboek (Grand dictionnaire historique et géographique) en 7 volumes in-folio est publiée l'année suivant son décès, à Leyde en 1725.

Il publie en 1697 un recueil de poèmes Gedichten, qui fait l'objet d'un compte-rendu dans la revue De Boekzaal van Europe[1] ; ses poésies latines (odes, élégies, épîtres, etc.) ont été recueillies sous le titre de Carmina et publiées à Amsterdam en 1682 ; elles connaissent plusieurs rééditions jusqu'en 1728.

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • La grande encyclopédie : inventaire raisonné des sciences, des lettres et des arts

Liens externesModifier