Daniel de Superville (1657-1728)

Daniel de Superville (Saumur, Août 1657 - Rotterdam, 9 juin 1728) fut un théologien calviniste néerlandais d'origine française.

Daniel de Superville
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Enfant
Autres informations
Religion

BiographieModifier

Daniel de Superville, né à Saumur dans une famille protestante d'origine béarnaise[1], fils du médecin niortais Jacques de Superville (?-1679) et de Marthe Pilet, fut très tôt désigné pour devenir pasteur. Il étudia la théologie à Saumur, puis, de 1677 à 1679, à Genève. En 1683, il fut nommé pasteur de l'église protestante de Loudun. Après la Révocation de l'Édit de Nantes, il se réfugia à Rotterdam. En 1691, les autorités y créèrent spécialement pour lui un pastorat, qu'il occupa jusqu'en 1724, où il demanda à en être déchargé. Son fils[2] Daniel de Superville (1700-1762) lui succéda en 1725.

ŒuvresModifier

  • Les véritez et les devoirs de la religion chrétienne, ou Catéchisme pour l'instruction de la jeunesse, Rotterdam, 1706, Amsterdam, 1708.
  • Le vrai communiant ou Traité de la Sainte cène et des moiens d'y bien participer, Rotterdam, 1718.
  • De ware disgenoot aan des Heren tafel of verhandeling van 't H. Avondmaal, Rotterdam, 1722.
  • Sermons sur divers textes de l'Écriture Sainte, Rotterdam, 1724, 1726. 4 vol.

NotesModifier

  1. La famille Superville dépendait du Consistoire d'Osse en Béarn. Son bisaïeul Jean de Superville, qui soutint sa thèse à Bâle en 1587, était le médecin de Henri IV et suivit ce dernier en France. Son aïeul Jacques de Superville était également médecin, probablement à Niort. (Nouveau dictionnaire historique et critique, Jacques Georges de Chauffepié, 1756)
  2. Daniel de Superville épousa en 1683, en France, Elizabeth de Monnevy. Veuf, il se remaria en 1694 avec Catharina van Armeyde (1663-1719). (Nouveau dictionnaire historique et critique, Jacques Georges de Chauffepié, 1756)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Alexandre Rodolphe Vinet, Histoire de la prédication parmi les réformés de France au dix-septième siècle, Paris : chez les éditeurs, 1860, pp.480-596 [1]

Liens externesModifier