Daniel Noin

géographe français

Daniel Noin, né le à Écouen, et décédé le 26 décembre 2021 à Caen[1], est un géographe français, professeur émérite à l'université Paris I.

Daniel Noin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Ecouen
Décès
(à 91 ans)
Caen
Nationalité
Activité

BiographieModifier

Ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud (1951-1955) et agrégé de géographie, il obtient un doctorat d'État en lettres et sciences-humaines (1977). Professeur au lycée Montesquieu à Bordeaux (1955), puis au lycée Moulay Hassan à Casablanca (1957-1962), il est chargé de cours à l'université de Rabat (Maroc) avant d'être élu maître-assistant à l'Université de Poitiers (1969-1970) puis à l'Université de Rouen jusqu'en 1973, date à laquelle il est élu professeur à l'Université de Paris I Panthéon-Sorbonne[2] en tant que spécialiste des questions de population[3]. En 1975, il créé avec Michèle Béguin le DESS de cartographie thématique. Il a assuré les fonctions de directeur du département de géographie de l'Université de Paris I (1973-1977), de vice-président de l'Université de Paris I (1981-1982) et de président du jury de l'agrégation de géographie de 1993 à 1995. En , il devient professeur émérite[4].

Il est président honoraire de la commission Population de l'Union géographique internationale depuis 1988[5]. Il a assuré les fonctions de président du Comité de rédaction de la revue Espace, populations, sociétés de 1984 à 1994, a été membre de la Commission « Populations et Environnement » de l'Union internationale pour l’Étude scientifique de la population de 1990 à 1994 et a été le coordonnateur d'une équipe de recherche au Laboratoire de Géographie Humaine, puis au Laboratoire Strates, Université de Paris I/ CNRS de 1973 à 1990.

Il a coorganisé huit conférences internationales (Londres (1986), Kiel (1989), Beijing (1990), Varsovie (1991), Los Angeles (1992), Ljubljana (1993), Amman (1994) et Pretoria (1995))[6].

PublicationsModifier

  • 1983 : La transition démographique dans le monde, PUF, 214 p.
  • 1994 : Géographie de la population, Armand Colin, 281 p. (7e édition 2005)
  • 1995 : La population de la France, avec Yvan Chauviré, Armand Colin, 250 p. (7e édition 2004)
  • 1995 : Atlas de la population mondiale, Reclus, 160 p. (2e édition 1996)
  • 1997 : L'humanité sur la planète (Éditions Unesco, 1997)
  • 1999 : Le nouvel espace français, avec Geneviève Decroix, Armand Colin, 250 p. (5e édition 2009)
  • 2000 : La France des régions, Armand Colin, 95 p. (2e édition 2004)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Pierre George (1993), Deux rééditions précieuses : Daniel Noin, Yvan Chauviré, La population de la France et Marcel BalesteL'Économie française, compte rendu de Géographie de la Population ',Annales de Géographie, vol. 102, numéro 571, p. 311
  • Robert Bergeron (1996), Compte rendu de Géographie de la Population, Revue de géographie de Lyon, vol. 71, numéro 71-73, p. 222
  • Jacqueline Bonnamour (1999), Compte rendu de Le nouvel espace français, L'information géographique, vol. 63, no 63-1, p. 44
  • Régis de Roquefeuil (1990), Compte rendu de L'espace français, Cahiers de géographie du Québec, vol. 34, no 93, 1990, p. 397-399

Liens externesModifier

RéférencesModifier