Daniel Kirkwood

astronome américain
Daniel Kirkwood
Description de cette image, également commentée ci-après
Daniel Kirkwood
Naissance
Comté de Harford (Maryland) (Drapeau des États-Unis États-Unis)
Décès
Riverside
Nationalité américain
Domaines Astronomie, mathématiques
Institutions Université du Delaware
Université de l'Indiana à Bloomington
Jefferson College
Université Stanford
Diplôme York County Academy, York (Pennsylvanie)
Renommé pour Découverte des lacunes de Kirkwood

Daniel Kirkwood (né le dans le comté de Harford (Maryland) - décédé le à Riverside en Californie) était un astronome américain.


Son principal apport à la science résulte de son étude des orbites d'astéroïdes. En tentant de trier le nombre à cette époque sans cesse croissant d'astéroïdes nouvellement découverts par distance au soleil, il observa de nombreux hiatus[1], nommés depuis en son honneur les lacunes de Kirkwood, et les associa à des résonances orbitales avec Jupiter. En 1891, à 77 ans, il devint maître de conférence en astronomie à l'université Stanford. Il mourut en 1895 à Riverside en Californie.

On lui doit en tout 129 publications, parmi lesquelles trois livres. L'astéroïde 1951 AT a été appelé (1578) Kirkwood en son honneur, ainsi que le cratère lunaire Kirkwood et le Kirkwood Observatory (en), observatoire de l'université de l'Indiana. Il est enterré à Bloomington dans l'Indiana, où la Kirkwood Avenue porte son nom.

Son cousin, Samuel Jordan Kirkwood, a été gouverneur de l'Iowa à l'époque de la guerre de Sécession, et plus tard secrétaire à l'Intérieur des États-Unis sous la présidence de James A. Garfield et celle de Chester A. Arthur[2].

RéférencesModifier

  1. Kirkwood, Daniel (1866). "On the Theory of Meteors" in Proceedings of American Association for the Advancement of Science for 1866, pp.8-14.
  2. (en) Clark, Dan Elbert, Samuel Jordan Kirkwood, Iowa City (Iowa), Iowa State Historical Society, 1917, p. 8.

Voir aussiModifier

Liens externesModifier