Département des sculptures du musée du Louvre

département du musée du Louvre
Département des sculptures du musée du Louvre
Informations générales
Type
Département de conservation du Louvre (d), collection d'art (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Adresse

Le département des sculptures est un des huit départements du musée du Louvre. Il abrite une des plus importantes collections de sculptures au monde, et la plus riche collection d'œuvres françaises.

DescriptionModifier

 
La cour Puget dans l'aile Richelieu du musée du Louvre.

Le département des sculptures abrite plus de 6 000 œuvres, dont la plus grande collection du monde de sculptures françaises. En tout sont présentées plus de 2 000 œuvres dans 67 salles réparties autour de deux cours (8 500 m2 au total).

À ses débuts, le musée n'exposait que des sculptures antiques, les seules exceptions étant les deux statues d'esclaves de Michel-Ange. Il faut attendre 1824 pour que soit ouverte la galerie d'Angoulême, avec cinq salles consacrées aux œuvres allant de la Renaissance au XVIIIe siècle. À partir de 1850, on y ajoute la sculpture médiévale, mais ce n'est qu'en 1893 que le département des sculptures devient autonome et cesse d'être rattaché à celui des antiquités.

Parmi les modifications récentes, on notera le regroupement de toutes les statues créées pour le parc du château de Marly, en particulier les grandes statues équestres dues à Antoine Coysevox et à Guillaume Coustou.

La sculpture française, répartie sur de nombreuses salles autour de deux cours couvertes, est située dans l'aile Richelieu tandis que la sculpture italienne, espagnole ainsi que celle des écoles du nord est exposée dans l'aile Denon, au rez-de-chaussée. Parmi les artistes exposés, outre les très nombreux anonymes (notamment pour le Moyen Âge), on remarque Jean Goujon, Germain Pilon, Pierre Puget, Jean-Antoine Houdon, François Rude, Donatello, Francesco Laurana, Andrea della Robbia, Michel-Ange, Giambologna, Le Bernin et Antonio Canova.

 
La cour Marly, aile Richelieu, vue sur la statue des Chevaux de Marly de Guillaume Coustou.

Œuvres majeuresModifier

Sculptures françaisesModifier

Sculptures italiennesModifier

Sculptures européennesModifier

AutresModifier

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Caroline Hauer, « Paris : Vestiges du Palais des Tuileries, jeu de piste historique à travers la ville », parisladouce.com, 15 janvier 2020.
  2. François-Guillaume Lorrain, Ces lieux qui ont fait la France, Fayard, 2015.