Déesse hindoue

Les Divinités, déesses ou Devî font partie intégrante de l'hindouisme, et leur culte est un aspect important de la religion hindoue. Chacune de ces déesses possède sa propre mythologie.

Certains courants pensent que toutes ces divinités sont des manifestations d'une entité supérieure, la Déesse, dont sont issues toutes les autres divinités féminines[1], d'autres, qu'elles représentent diverses facettes d'une plus grande et unique entité divine.

Parvati est l'aspect féminin de Shiva, sa shakti. Elle est très souvent représentée à ses côtés comme l'amoureuse, et peut prendre plusieurs formes : Durga, la guerrière, Kali, la terrifiante. Mais très souvent elle est Mahadevi, la déesse par excellence.

Lakshmi est l'épouse principale de Vishnu. Déesse de la fortune et du bonheur, de couleur d'or, elle est assise sur une fleur de lotus. Elle est également associée à la beauté.

Sarasvati est à la fois l'épouse de Brahma. Elle est la déesse de la connaissance, personnifiant la Parole. Elle est la patronne de l'éloquence, des sciences, des arts, de l'écriture, de la poésie et de la musique.

Listes des principales déessesModifier

BibliographieModifier

  • Madeleine Biardeau, L'hindouisme : Anthropologie d'une civilisation , Paris, Flammarion, coll. « Champs, essais », , 312 p. (ISBN 978-2-08-122718-7), (première édition : Flammarion 1881). Ici : p. 209-229 : " La Déesse " dans la partie " Amours divines " + glossaire
  • Alain Daniélou, Mythes et Dieux de l'Inde : Le polythéisme hindou , Paris, Flammarion, coll. « Champs », , 643 p. (ISBN 2-08-081309-9), (première édition : 1992 Éditions du Rocher). Ici : Quatrième partie : " Shakti, L'énergie divine, la Déesse " p. 387-439, en trois chapitres : " Shakti, l'énergie omniprésente " p. 387-396 " Les Épouses des trois Dieux", p. 395-229, " Les dix objets de la connaissance. (maha-vidya-s) " p. 410-435, " Quelques autres aspects de la Déesse " p. 435-439
  • Édith Parlier-Renault, Temples de l'Inde méridionale (VIe-VIIIe siècles) : la mise en scène des mythes, Paris, PUPS (Presses de l'Université Paris-Sorbonne), , 413 p. (ISBN 978-2-84050-464-1, lire en ligne). Ici : p. 398 (glossaire : " déesse ").

RéférencesModifier

Voir aussiModifier