Déclaration universelle des droits linguistiques

La Déclaration universelle des droits linguistiques est un document signé à Barcelone en par les PEN clubs et divers organismes non gouvernementaux en appui aux droits linguistiques de la personne humaine. La déclaration énonce des droits personnels de même que des droits collectifs et vise en particulier à protéger les langues des peuples non-souverains. Elle a été remise peu de temps après sa signature au directeur général de l'UNESCO.

La signature de la déclaration s'est produite à l'issue de la Conférence mondiale sur les droits linguistiques (CMDL), une initiative du Comité des traductions et droits linguistiques du PEN club International et du Centre international Escarré pour les minorités ethniques et les nations (CIEMEN), qui réunit 61 ONG, 41 centres PEN quelque 40 experts en droits linguistiques[1].

ContenuModifier

Notes et référencesModifier

  1. UNESCO. « Déclaration universelle des droits linguistiques », dans Portail de l'UNESCO, 08-06-1996

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier