Ouvrir le menu principal

Cuvier Grover
Cuvier Grover
Cuvier Grover

Naissance
Bethel, État du Maine
Décès (à 56 ans)
Atlantic City, État du New Jersey
Allégeance Drapeau des États-Unis États-Unis
Arme Flag of the United States Army.gif US Army
Grade Union Army major general rank insignia.svg Major général
Années de service 1850-1885
Commandement 3rd U.S. Cavalry
1st U.S. Cavalry
Conflits Guerre de Sécession

Cuvier Grover ( - ) est un officier de carrière de l'armée des États-Unis et un général de l'armée de l'Union pendant la guerre de Sécession.

Avant la guerreModifier

Grover naît à Bethel, dans le Maine, le jeune frère du gouverneur et sénateur La Fayette Grover de l'Oregon. Diplômé de l'académie militaire de West Point en 1850[1],[note 1], il est promu premier lieutenant dans le 1st U.S Artillery en 1855. Il est promu capitaine en 1858 et participe à al guerre de l'Utah[1]. Grover est en poste sur la frontière occidentale et est en poste au Nouveau-Mexique lors du déclenchement de la guerre de Sécession[1], avant d'être transféré pour aider aux préparatifs des défenses de Washington, D.C..

Guerre de SécessionModifier

Il est nommé brigadier général des volontaires en avril 1862, mais avec une date de prise de rang au , le lendemain de l'évacuation du fort Sumter, faisant de lui l'un des plus anciens généraux de l'armée. Il sert en tant que commandant de brigade dans le IIIe corps de l'armée du Potomac, poste où il obtient une distinction lors de la bataille de Williamsburg et est breveté lieutenant-colonel dans l'armée régulière, et étant promu colonel pour acte de bravoure à la bataille de Seven Pines.

Sa brigade est transférée dans le commandement du major général John Pope et il est cité pour sa bravoure dans la tête d'une charge à la baïonnette contre les forces confédérées de Stonewall Jackson lors de la seconde bataille de Bull Run[2]. Lors de cette bataille , il commande brièvement une division[1].

Grover est transféré dans le département du golfe, en décembre 1862, et il commande une division dans le XIXe corps lors de la capture de Baton Rouge et le Siège de Port Hudson. De retour dans l'est en août 1864, il participe à la troisième bataille de Winchester alors qu'il est affecté au commandement du général Philip Sheridan,  à  celles de Fisher's Hill et de Cedar Creek, où il est blessé et breveté major général des volontaires. Grover est ensuite transféré dans le département du sud et en février 1865 il prend le commandement du district de Savannah[1].

Avant la fin de la guerre, Grover est breveté major général dans l'armée régulière, le 13 mars 1865, avant de retourner sur la frontière et à un service de garnison avec la cavalerie des États-Unis.

Après la guerreModifier

Après la guerre, il reste dans l'armée régulière en tant que lieutenant-colonel du 38th U.S. Infantry. puis du 3rd U.S. Cavalry. En 1875, il devient colonel du 1st U.S. Cavalry[1].

Grover meurt à Atlantic City, au New Jersey, et est enterré dans le cimetière de West Point.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Il est de la même promotion que les futurs généraux Richard Arnold, William Passmore Carlin, Eugene Asa Carr, Adam Jacoby Slemmer, Gouverneur Kemble Warren et William Lewis Cabell, Alfred Mouton, Nicholas Bartlett Pearce, Robert Ransom Jr., Lucius Marshall Walker, Charles Sidney Winder. Les cinq premiers ont combattu dans les rangs de l'Union et les six derniers dans ceux de la Confédération.

RéférencesModifier

  1. a b c d e et f Tucker, Spencer, 1937-, Arnold, James R., 1952-, Wiener, Roberta, 1952- et Pierpaoli, Paul G., Jr., 1962-, American Civil War : the definitive encyclopedia and document collection (ISBN 9781851096824, OCLC 827082865, lire en ligne)
  2. Hennessy, pp. 245-51.

BibliographieModifier

  • Eicher, John H., and Eicher, David J., Civil War High Commands, Stanford University Press, 2001, (ISBN 0-8047-3641-3).
  • Hennessy, John J., Return to Bull Run: The Campaign and Battle of Second Manassas, University of Oklahoma Press, 1993, (ISBN 0-8061-3187-X).
  • Linedecker, Clifford L., ed., Civil War, A-Z: The Complete Handbook of America's Bloodiest Conflict, New York: Ballantine Books, 2002, (ISBN 0-89141-878-4).
  • Warner, Ezra J., Generals in Blue: Lives of the Union Commanders, Louisiana State University Press, 1964, (ISBN 0-8071-0822-7).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier