Cubanite

minéral

Cubanite
Catégorie II : sulfures et sulfosels[1]
Image illustrative de l’article Cubanite
Cubanite - Ste Marie-aux-Mines Haut-Rhin, France
Général
Numéro CAS 12140-08-8
Classe de Strunz
Classe de Dana
Formule chimique CuFe2S3   [Polymorphes]CuFe2S3
Identification
Masse formulaire[2] 271,431 ± 0,022 uma
Cu 23,41 %, Fe 41,15 %, S 35,44 %,
Couleur jaune laiton, jaune bronze
Classe cristalline et groupe d'espace Pcmn
Système cristallin orthorhombique
Réseau de Bravais primitif P
Macle Très commun sur {110}
Clivage pas de clivage
Cassure conchoïdale
Échelle de Mohs 3,5
Trait noir
Éclat métallique
Propriétés optiques
Transparence opaque
Propriétés chimiques
Densité 4,7
Propriétés physiques
Magnétisme fortement magnétique
Radioactivité aucune

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La cubanite est une espèce minérale composée de sulfure de fer et de cuivre de formule CuFe2S3. Elle est dimorphe de l'isocubanite.

Inventeur et étymologieModifier

Décrit par Johann August Friedrich Breithaupt en 1843. Dédié au pays de la localité type[3].

TopotypeModifier

Barrocano Cuba. Le topoype est déposé à l'académie des mines de Freiberg N° 5467, Saxe Allemagne.

CristallographieModifier

La cubanite cristallise dans le système cristallin orthorhombique, groupe d'espace Pcmn, dureté 3½. La structure est dérivative de celle de la wurtzite essentiellement comme celle de la sulvanite est dérivée de celle de la sphalérite : cuivre et fer occupent la moitié des sites tétraédriques. On peut considérer chaque couche de la cubanite comme deux moitiés de la couche wurtzite, où une moitié est inversée par rapport à l'autre. Par conséquent, les tétraèdres de la même couche partagent une arête. Dans chaque couche, deux tétraèdres sur trois sont occupés par le fer, le troisième par le cuivre.

Une forme cubique a été aussi trouvée, dont le diffractogramme est très proche de celui de la sphalérite. Il s'agirait d'un polytype cubique de la cubanite, avec structure sphalérite.

  • Paramètres de la maille conventionnelle : a = 6.46, b = 11.11, c = 6.233, Z = 4 ; V = 447,35
  • Densité calculée = 4,03

GîtologieModifier

La cubanite se trouve surtout comme lamelle d'exsolution (séparation des phases) dans la chalcopyrite, mais les cristaux de cubanite se rencontrent aussi, par exemple en Ontario, comme minéraux accessoires de la chalcopyrite, la pyrite et la pentlandite.

Synonymie[4]Modifier

  • barracanite Schneider (1895)
  • chalcopyrrhotite Blomstrand (1870)
  • chalmersite
  • cupropyrite (Schneider) terme commun avec la chalcopyrite

Gisements remarquablesModifier

En France

  • Gabe Gottes, Sainte-Marie-aux-Mines Haut-Rhin, Alsace, France[5]
  • Mine de fluorine du Barlet (La Drey Mine; La Dreyt Mine; La Costette Mine), Langeac, Haute-Loire, Auvergne[6]
  • Mine d'Argentine, Montchabert, La Lauzière massif, Savoie, Rhône-Alpes[7]

Dans le monde

  • Henderson No. 2 mine, Chibougamau, Abitibi Co., Québec, Canada[8]
  • Grey Rock Mine, Truax Creek, Bridge River area, Lillooet Mining Division, Colombie-Britannique, Canada
  • Potosi mine, Barracanao (Baracoa), Oriente Province, Cuba

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. MINER Database von Jacques Lapaire - Minéraux et étymologie
  4. « Index alphabétique de nomenclature minéralogique » BRGM
  5. Dana 6:A3:45; Dana 7:I:327
  6. Pierre G. Pélisson, Étude minéralogique et métallogénique du district filonien polytype de Paulhaguet (Haute-Loire, Massif Central français), thèse de doctorat, Orléans, France, 1989
  7. Roger De Ascenção Guedes, « La Lauzière : les espèces minérales », in Le Règne Minéral, hors-série no 6, Éditions du Piat, 2000, p. 24-39
  8. Lévesque, André (1983): Cubanite from Chibougamau, Québec. Mineralogical Record 14 (3): 151-155