Ouvrir le menu principal

Crocidura sicula

(Redirigé depuis Crocidure de Sicile)
Crocidura sicula
Description de cette image, également commentée ci-après
Crocidure de Sicile
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Soricomorpha
Famille Soricidae
Sous-famille Crocidurinae
Genre Crocidura

Espèce

Crocidura sicula
Miller, 1901

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Répartition géographique

Description de cette image, également commentée ci-après
répartition des Crocidures de Sicile

La Crocidure de Sicile, (Crocidura sicula)[1] est une petite musaraigne à dents blanches de la famille des Soricidae vivant en Sicile et dans certaines îles environnantes.

TaxonomieModifier

L'espèce a été décrite d'abord par Gerrit Smith Miller, Jr en 1901[2], puis le taxon est revu par Huterrer[3] qui décrit 4 sous-espèces dont une éteinte. Autrefois réunie avec d'autres espèces de crocidures, cette espèce en a été récemment séparée par un caryotype différent[4] :

  • Crocidura sicula ssp. sicula (Miller, 1901[2])

Sous-espèce endémique de Sicile.

  • Crocidura sicula ssp. calypso (Hutterer, 1991[3])

Sous-espèce endémique sur l'île de Gozo. C'est le seul mammifère endémique de l'archipel maltais. Il est probable qu'elle ait autrefois présente sur l'île principale de Malte où des fossiles ont été retrouvés[5],[6]. Plus récemment, deux spécimens ont été décrits sur la petite île de Comino[7].

  • Crocidura sicula ssp. aegatensis (Hutterer, 1991[3])

Sous-espèce endémique des Îles Égades.

  • Crocidura sicula ssp. esuae (Kotsakis, 1984[8])

Sous-espèce connue uniquement en tant que fossile daté du Pléistocène moyen en Sicile[8].

BiologieModifier

Ces espèces semblent habiter les zones suburbaines, les jardins, les pâturages, les terres arables, et le maquis ouvert. En été, l'animal préfère les zones humides[9].

La femelle est habituellement gravide en mars et donne naissance à une portée de 5 petits[6].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Murray Wrobel, Elsevier's dictionary of mammals: in Latin, English, German, French and Italian, Elsevier, (ISBN 0444518770, lire en ligne)
  2. a et b (en) Gerrit Smith Miller, Jr, « Five new shrews from Europe », Proc. Biol. Soc. Wash., vol. 14,‎ , p. 14-45
  3. a b et c (en) Hutterer R., « Variation and evolution of the Sicilian shrew: Taxonomic conclusions and description of a possibly related species from the Pleistocene of Morocco (Mammalia: Soricidae) », Bonner zoologische Beiträge, vol. 42,‎ , p. 241-251
  4. (en) Maurizio Sara & Roberto Vitturi, « Crocidura populations (Mammalia, Soricidae) from the Sicilian-Maltese Insulae Area », Hysfrix, vol. 8, nos 1-2,‎ , p. 121-132 (lire en ligne)
  5. (en) Vogel P., Hutterer R., Sara M., « The correct name, species diagnosis and distribution of the sicilian shrew », Bonn. Zool. Breit., vol. 40, nos 3-4,‎ , p. 243-248 (lire en ligne)
  6. a et b (en) Joe Sultana et Victor Falzon, Wildlife of the Maltese Islands, Environment Protection Department, , 330 p. (ISBN 9990965021), p. 315
  7. (en) Gaetano Aloise, Alfred E. Baldacchino & Giovanni Amori, « Crocidura sicula Miller, 1900 (Mammalia, Soricidae): a possible new record from Comino island (Maltese Islands) », Biodiversity Journal, vol. 2, no 3,‎ , p. 145-148 (lire en ligne)
  8. a et b Kotsakis T., « Crocidura esui n. sp. (Soricidae, Insectivora) du pléistocène de Spinagallo (Sicile orientale, Italie) », Geologica Rom., vol. 23,‎ , p. 51-64
  9. (en) Référence UICN : espèce Crocidura sicula (Miller, 1900)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :