Ouvrir le menu principal

Couvent des Récollets de Nivelles

édifice religieux belge

Couvent des Récollets
de Nivelles
Image illustrative de l’article Couvent des Récollets de Nivelles
Présentation
Culte Catholique romain
Type Couvent
Début de la construction XVIe siècle
Fin des travaux XVIIIe siècle
Style dominant gothique
Protection Icône du bouclier bleu apposé sur un immeuble classé de la Région wallonne Patrimoine classé (1936, no 25072-CLT-0001-01)
Géographie
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Ville Nivelles
Coordonnées 50° 35′ 46″ nord, 4° 19′ 40″ est

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Couvent des Récollets de Nivelles

Géolocalisation sur la carte : Brabant wallon

(Voir situation sur carte : Brabant wallon)
Couvent des Récollets de Nivelles

Le couvent des Récollets de Nivelles est un ancien couvent de l'ordre des récollets frères mineurs dont l'église (église Saints-Jean-et-Nicolas ou église des Récollets) fait maintenant office de lieu de culte pour la paroisse des Saints-Jean-et-Nicolas de la ville belge de Nivelles, en Province du Brabant wallon.

HistoriqueModifier

Le couvent des Récollets de Nivelles a été fondé au milieu du XIIe siècle, une vingtaine d'années après la mort de François d'Assise, par des moines franciscains venus probablement d'Allemagne[1].

La construction de l'église gothique actuelle a été entreprise en 1524. Le cloître date de la fin du XVIe siècle, tout comme l'aile orientale des bâtiments conventuels, qui comprennent la sacristie et la salle capitulaire[1].

Les deux autres ailes des bâtiments conventuels datent quant à eux du XVIIIe siècle[1].

En 1815, le couvent sert d'hôpital aux troupes françaises comme le rappelle une plaque apposée sur la façade.

Vers 1845, le bâtiment abrite l'école Normale dirigée par Mgr Namèche puis par Thomas Braun.

L'église fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le [2].

Depuis 1964, l'église fait office de lieu de culte pour la paroisse des Saints-Jean-et-Nicolas, dont l'église a été détruite par des bombardements en 1940.

Le tribunal du Travail a eu son siège dans l'ancien couvent[3].

La Ville de Nivelles a acquis les bâtiments du Couvent en 2007 pour la somme de 1,4 million d'euros[3] et annoncé en le mettre en vente à cause du coût trop élevé de sa rénovation[4]et fait l'objet d'un dossier stricte de vente.

ArchitectureModifier

En 2007, le terrain du couvent compte 34,63 ares et la surface utile du bâtiment 2,000 m2[3].

Articles connexesModifier

RéférencesModifier

  1. a b et c Brochure de l'office du tourisme de Nivelles consacrée au couvent des Récollets
  2. Liste des monuments classés de la Région Wallonne
  3. a b et c Vincent Fifi, « La Ville rachète les Récollets », La Libre, 28 juin 2007.
  4. Renaud de Harlez, « Les Récollets mis en vente », La Capitale, 22 février 2013.