Coup d'État grec du 10 octobre 1935

Le coup d'État grec du 10 octobre 1935 est un putsch militaire organisé par le général Geórgios Kondýlis dans le but de mettre fin à la Deuxième République hellénique et de restaurer la monarchie en Grèce.

HistoireModifier

Organisé par le général Geórgios Kondýlis, les lieutenants-généraux Aléxandros Papágos et G. Reppas ainsi que l'économiste D. Economou, le coup d'État du fait suite à une tentative de putsch républicaine survenue en mars de la même année.

Ce nouveau coup d'État force le Premier ministre Panagis Tsaldaris et le président de la République Aléxandros Zaïmis à démissionner tandis que l'Assemblée nationale est contrainte de voter le rétablissement de la constitution grecque de 1911 et de nommer Kondýlis régent.

Un référendum est ensuite organisé en faveur de la restauration de la monarchie le , ce qui aboutit au retour du roi Georges II à Athènes le . Finalement, le souverain nomme Konstantínos Demertzís à la tête du cabinet et Kondýlis meurt peu de temps après.