Ouvrir le menu principal

Cortisone
Image illustrative de l’article Cortisone
Image illustrative de l’article Cortisone
Identification
Nom UICPA 17,21-dihydroxypregn-4-ene-3,11,20-trione
No CAS 53-06-5
No ECHA 100.000.149
No CE 200-162-4
Code ATC H02AB10
S01BA03
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C21H28O5  [Isomères]
Masse molaire[1] 360,444 ± 0,0203 g/mol
C 69,98 %, H 7,83 %, O 22,19 %,
Propriétés physiques
fusion 222 °C[2]
Solubilité 280 mg·L-1 (eau, 25 °C)[2]
Écotoxicologie
LogP 1,47[2]

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Cortisone
Classe Glucocorticoïde
Autres informations Sous-classe :

La cortisone est une hormone glucocorticoïde naturelle de formule C21H28O5 synthétisée par les glandes surrénales. Son dérivé le cortisol joue un rôle essentiel de régulation de fonctions de l'organisme : métabolisme des sucres, défenses immunitaires et inflammation. Elle est utilisée comme anti-inflammatoire puissant, anti-allergique contre le rhume des foins et anti-choc anaphylactique sur l'homme et sur l'animal. Elle constitue également un traitement des poussées au cours de nombreux rhumatismes inflammatoires et maladies auto-immunes[3].

Son utilisation intensive entraîne des effets secondaires connus d'ostéoporose, tassement de vertèbre et fonte musculaire[4].

Sommaire

PhysiologieModifier

La cortisone, produite dans la zona fasciculata des corticosurrénales situées au pôle supérieur des reins, est un précurseur inactif du cortisol. L'activité biologique du cortisol représente 10 % de l'activité glucocorticoïde totale dans l'organisme, la cortisone représentant les 90 % restants, celle-ci étant fixé à une protéine (CBG). Le cortisol est inactivé en cortisone par une enzyme: la 11β-hydroxystéroïde deshydrogénase (type 2), localisée au niveau des cellules principales du tube contourné distal ainsi que du canal collecteur. Le cortisol a un rôle essentiel dans la régulation de certaines grandes fonctions de l'organisme[5] : métabolisme des sucres, les défenses immunitaires, action sur l'inflammation, etc. Chaque individu produit de façon quotidienne du cortisol qui est nécessaire au bon fonctionnement de l'organisme.

PharmacologieModifier

Elle sert d'anti-choc aussi bien pour des soins médicaux que pour des soins vétérinaires.

Effets secondairesModifier

Parmi les effets secondaires de la prise importante de cortisone figurent l'ostéoporose, le tassement vertébral et la fonte musculaire[4].

Notes et référencesModifier

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a b et c (en) « Cortisone », sur ChemIDplus, consulté le 26 août 2009
  3. « Cortisone corticoïdes prednisone - CRMR RESO maladies auto-immunes Strasbourg » (consulté le 30 juillet 2019)
  4. a et b http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie-medicale/effets-secondaires-de-la-cortisone/traitement
  5. Cortisone sur le site www.cortisone-info.fr.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :