Corne de gazelle (pâtisserie marocaine)

pâtisserie du Maroc

Cornes de gazelle
Image illustrative de l’article Corne de gazelle (pâtisserie marocaine)
Des cornes de gazelle.

Autre(s) nom(s) Lakâab
Lieu d’origine Drapeau du Maroc Maroc
Place dans le service Dessert
Accompagnement Thé à la menthe

La corne de gazelle[1] (arabe : كعب الغزال et en amazighe : ⴰⵡⵔⵣ ⵏ ⵓⵎⵍⴰⵍ, signifiant « talon de gazelle ») est une pâtisserie du Maroc en forme de petits croissants dont le cœur moelleux contient de la pâte d'amande, de la canelle et de l'eau de fleur d'oranger[2].

La transcription « corne de gazelle » semble être une adaptation française du terme arabe, le ghazal étant la gazelle en français.

Les cornes de gazelle sont souvent servies en accompagnement lors du rituel du thé à la menthe.

Elles sont préparées à base de pâte d'amande enrobée de fine pâte sablée parfumée à l'eau de fleur d'oranger[3].

Il existe une variante typique de cette pâtisserie, originaire de la ville de Rabat et qui s'appelle kâab mfendine. Elle est recouverte de sucre en poudre au lieu d'être roulée dans la pâte fine[4].

Notes et référencesModifier

  1. « Corne », sur larousse.fr (consulté le ).
  2. Mohamed Oubahli, « Le banquet d’Ibn ‘Ali Masfiwi, lexique, notes et commentaires. Approche historique et anthropologique », Horizons maghrébins. Le droit à la mémoire, no 59,‎ , p. 114-145 (lire en ligne).
  3. Fatéma Hal, « Cornes de gazelle », dans La Cuisine du Maroc, Paris, Hachette Pratique, (ISBN 978-2-012-31176-3, lire en ligne).
  4. Hayat Dinia, La Cuisine marocaine de Rabat. Un art et une tradition, Éditions Ribat El Fath, , 169 p.

Sur les autres projets Wikimedia :