Conseil national de la recherche archéologique

Le Conseil national de la recherche archéologique (CNRA) est un organisme consultatif, compétent pour les questions relatives aux recherches archéologiques menées sur le territoire français. Il examine et propose au ministre chargé de la culture toute mesure relative à l’étude scientifique du patrimoine archéologique et à son inventaire, à la publication et à la diffusion des résultats de la recherche ainsi qu’à la protection, à la conservation et à la mise en valeur de ce patrimoine. À ce titre il examine en particulier les dossiers présentés par les collectivités territoriales et les autres organismes de droit public ou privé désireux de bénéficier des agréments interministériels (culture et recherche) leur permettant de réaliser des opérations d'archéologie préventive. Il compte trente-et-un membres : cinq représentants de l'État, douze personnalités qualifiées choisies en raison de leurs compétences scientifiques en matière d’archéologie et quatorze membres élus au sein des Commissions interrégionales de la recherche archéologique (CIRA), elles-mêmes chargées d'évaluer la recherche archéologique aux échelons local et interrégional.

Conseil national de la recherche archéologique
Histoire
Fondation
Cadre
Sigle
CNRAVoir et modifier les données sur Wikidata
Type
Commission et instance ministérielle consultative ou délibérativeVoir et modifier les données sur Wikidata
Organisation
Vice-présidente
Site web
Identifiants
Annuaire du service public

Son rôle, ses attributions et son fonctionnement sont définis par les articles R.545-1 à R.545-15 du code du patrimoine.

HistoriqueModifier

Il succède en 1994, au Conseil supérieur de la recherche archéologique[1], lui-même crée en 1964[2] et succédant lui-même à la Commission supérieure des monuments historiques, instituée au XIXe siècle[3].

Vice-présidentsModifier

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. Présentation du CNRA sur le site du Monistère de la culture
  2. Le nouveau Conseil supérieur de la recherche archéologique, Nouvelles de l'Archéologie, n°20, p.73-77, 1985.
  3. Législation archéologique, Gallia préhistoinre, n°8, p.131-139, 1965.
  4. Anne Lehoërff, site officiel du CNRA [1]