Combat de Tchoukoutalia (2021)

Combat de Tchoukoutalia

Informations générales
Date -
Lieu Tchoukoutalia, près de Ngouboua
Issue Incertaine
Belligérants
Drapeau du Tchad TchadDrapeau de l'État islamique État islamique en Afrique de l'Ouest
Forces en présence
InconnuesInconnues
Pertes
26 morts[1]
14 blessés[1]
Inconnues

Insurrection de Boko Haram

Coordonnées 13° 40′ 32″ nord, 13° 56′ 21″ est
Géolocalisation sur la carte : Monde
(Voir situation sur carte : Monde)
Combat de Tchoukoutalia
Géolocalisation sur la carte : Afrique
(Voir situation sur carte : Afrique)
Combat de Tchoukoutalia
Géolocalisation sur la carte : Tchad
(Voir situation sur carte : Tchad)
Combat de Tchoukoutalia

Le deuxième combat de Tchoukoutalia a lieu les et , pendant l'insurrection de Boko Haram.

DéroulementModifier

Le soir du , des djihadistes mènent une attaque contre des militaires tchadiens sur l'île de Tchoukoutalia, sur le lac Tchad[1],[2]. Les assaillants engagent le combat alors que les militaires se reposaient au retour d'une patrouille[1],[2]. Au début des affrontements, certains soldats paniquent et se débandent[2]. Les combats se poursuivent jusqu'au lendemain, et l'armée tchadienne envoie des renforts qui mènent des opérations de ratissage[1],[2].

L'attaque est attribuée à Boko Haram par le gouvernement tchadien, mais elle serait le fait de l'État islamique en Afrique de l'Ouest, les autorités tchadiennes ne faisant aucune distinction entre les deux groupes[3]. Boko Haram est alors très affaibli depuis la mort de son chef, Abubakar Shekau, tué par l'État islamique à la bataille de la forêt de Sambisa[3].

PertesModifier

Le porte-parole de l'armée, le général Azem Bermandoa Agouna, annonce que le bilan est de 26 militaires tués et 14 blessés, dont huit grièvement[1]. Il affirme également que « plusieurs terroristes ont été neutralisés »[1].

RéférencesModifier