Ouvrir le menu principal
College rock
Origines stylistiques Punk rock, post-punk, new wave
Origines culturelles Fin des années 1970 et début des années 1980 ; États-Unis, Royaume-Uni, Australie
Instruments typiques Guitare électrique, basse, batterie, clavier
Popularité Restreinte dans les années 1980 et 1990
Scènes régionales Massachusetts, Athens

Genres dérivés

Rock indépendant, grunge, indie pop, dance alternative

Le college rock était un genre de rock alternatif joué par des étudiants et sur des stations de radio universitaires aux États-Unis et au Canada à la fin des années 1980. Les listes de chansons diffusées étaient choisies par des étudiants refusant de passer du rock populaire[1],[2].

CaractéristiquesModifier

Les groupes de cette catégorie mêlaient de façon expérimentale le post-punk et la new wave et étaient caractérisés par un style pop mélodique et une tendance underground. Il ne s'agissait pas nécessairement d'un genre en soi, mais les groupes de college rock partageaient certaines caractéristiques similaires. Des groupes comme R.E.M., U2, The Cure, Red Hot Chili Peppers, Camper Van Beethoven, The Smiths, XTC, et The Replacements en furent des représentants au milieu des années 1980[1],[2].

HistoireModifier

En 1988, certains groupes de college rock devinrent célèbres grâce à des singles qui intégrèrent le Billboard Hot 100. Parmi eux, The Church, avec Under the Milky Way, atteignit la 26e place[3], Midnight Oil, la 17e place avec le titre Beds Are Burning[4] et Love and Rockets, avec le single So Alive, la troisième place en 1989[5]. Toujours en 1988, R.E.M. se fit connaître à la radio avec les chansons The One I Love et Stand[6].

CMJ New Music Report publiait auparavant un classement mesurant la popularité des groupes diffusés sur les radios locales universitaires et lycéennes. Les palmarès du journal étaient repris, entre autres, par le magazine Rolling Stone[7]. Dans les années 1990, l'appellation « college rock » pour ce style musical fut largement remplacée par les termes de rock « alternatif » et « indépendant ». La plupart des musiciens de college rock parvinrent au succès dans l'industrie musicale américaine[7].

Notes et référencesModifier