Ouvrir le menu principal

Collégiale Saint-Lézin d'Angers

collégiale située en Maine-et-Loire, en France

Collégiale Saint-Lézin
Présentation
Culte Catholique romain
Rattachement Diocèse d'Angers
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Ville Angers

La collégiale Saint-Lézin était située à Angers, en Maine-et-Loire.

HistoireModifier

FondationModifier

L' ecclesia sancti Iohannis Baptistæ (« église de saint Jean-Baptiste ») a été bâtie par l'évêque Lézin (c592-608) pour abriter sa sépulture (Vita S. Licinii). La date exacte est inconnue.

DisparitionModifier

DesserteModifier

 
image issue du livre de André du Chesne ː "histoire de la famille de chatillon...", reproduction d'image issue du portrait se trouvant en la chapelle st-Antoine de l'église st-jean baptiste d'Angers.

Évolution du vocableModifier

  • La (Vita S. Licinii) nous apprend la dédicace au Baptiste au début du VIe siècle
  • La double dédicace est attestée en 864 : congregationi sancti Ioannis Baptistae et sancti Licinii.
  • La collégiale Saint-Jean-Baptiste-et-Saint-Lézin prend le vocable de Saint-Julien au XVe siècle

Évolution du statut durant la période d'activitéModifier

L'édifice a été bâti comme basilique funéraire par l'évêque Lézin pour lui-même. Toutefois, la Vita S. Licinii nous dit que Lézin a adjoint une communauté monastique à sa memoria, ainsi que plusieurs établissements de charités (biographe de Mainbœuf).

La transformation en chapitre canonial est attestée au IXe siècle Il s'agit de l'un des premiers collèges séculiers attestés à Angers.

À partir du Xe siècle, le vocable de « Saint-Lézin » est de plus en plus employé seul.

BibliographieModifier

  • Luce Piétri, « Angers » dans Gauthier, Picard, « Topographie chrétienne des cités de la Gaule », t. V, De Boccard, Paris : 67-81
  • François Comte et Jean Siraudeau, « Documents d'évaluation du patrimoine archéologique des villes de France », « Angers », Centre National d'Archéologie Urbaine, Tours, 1990