Ouvrir le menu principal

Collégiale Saint-Georges de Nancy

collégiale située en Meurthe-et-Moselle, en France

Collégiale Saint-Georges
Image illustrative de l’article Collégiale Saint-Georges de Nancy
Vue de la collégiale Saint-George, située au sud du palais ducal (à droite sur le plan).
Présentation
Culte catholique romain
Type nécropole
Début de la construction 1339
Style dominant gothique
Géographie
Pays France
Région Lorraine
Département Meurthe-et-Moselle
Ville Nancy
Coordonnées 48° 41′ 49″ nord, 6° 10′ 49″ est[1]

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Collégiale Saint-Georges

Géolocalisation sur la carte : Lorraine

(Voir situation sur carte : Lorraine)
Collégiale Saint-Georges

Géolocalisation sur la carte : Nancy

(Voir situation sur carte : Nancy)
Collégiale Saint-Georges

La collégiale Saint-Georges est une ancienne église de Nancy attenant au Palais des Ducs de Lorraine.

HistoireModifier

Construite en 1339, elle reçoit le statut de nécropole dynastique des ducs de Lorraine. Y furent ainsi inhumés :

 
Tombeau des ducs Jean Ier et Nicolas d'Anjou

Souhaitant commémorer sa victoire lors de la bataille de Nancy, le duc René II fit inhumer Charles le Téméraire dans la collégiale nancéienne. Son riche tombeau fut conçu et réalisé par l'artiste flamand Jean Crocq. Le corps du dernier duc de Bourgogne fut transféré en 1550 dans l'église Notre-Dame de Bruges à la demande Marie de Habsbourg, gouvernante des Pays-Bas. Seul le coffre qui contenait ses entrailles resta à Nancy.

Amputée de sa partie orientale (abside et transept) en 1717 pour permettre au duc Léopold d'agrandir le palais ducal, la collégiale fut finalement détruite en 1743 tandis que son chapitre était uni à celui de la primatiale. Sur ordre de l'ancien duc François III, les cendres des ducs de Lorraine fut alors transférés dans la chapelle ronde de l'église des Cordeliers

 
Gravure du tombeau de Charles de Bourgogne dit le Hardi.

RéférencesModifier