Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ponsard.

collège François-Ponsard
(collège Ponsard)
Image illustrative de l’article Collège Ponsard
Généralités
Pays Drapeau de la France France
Académie de Grenoble
Adresse
Vienne
Site internet http://www.ac-grenoble.fr/college/ponsard/
Cadre éducatif
Principal Mme Tourtet (Août 2019)
Principal adjoint Mme Soudan (Août 2019)
Population scolaire 800

Le collège François-Ponsard (ou collège Ponsard) bâti en plein cœur de la ville historique de Vienne, fut créé comme collège des Jésuites au XVIIe siècle.

François Ponsard.

Il porte, dès 1914, le nom de François Ponsard (1814-1867), poète dramaturge, membre de l'Académie française, né à Vienne (Isère). Pendant les années 1960 il fut un lycée mais redevint collège après la construction du lycée de Saint-Romain-en-Gal.

Sommaire

HistoireModifier

C’est en 1604, au terme de longues discussions avec les édiles viennois, qu’Henri IV signa les lettres patentes nécessaires à la construction d’un nouveau collège devenu indispensable. L’enseignement fut confié aux Jésuites dont la renommée "pédagogique" ne cessait de croître en France et dans la région (Lyon, Tournon-sur-Rhône). Le 20 juillet 1606 est posée la première pierre du Collège dont l’édification durera 16 ans, jusqu’en 1622, date de l’installation des Pères Jésuites. C’est le début d’une longue occupation qui durera 150 ans (jusqu’à leur expulsion) et d’un enseignement dominé par le Latin, la Rhétorique et une discipline de fer. Après les Jésuites, le Collège connaît beaucoup de vicissitudes, prenant de plein fouet le grand vent de l’histoire. Si Louis XV, en 1766, confirme son existence par de nouvelles lettres patentes, il ne sortira pas indemne de la Révolution car la municipalité vend ses biens aux enchères. Il deviendra pourtant "Institut National" en 1793 et comptera dans ses rangs des personnalités comme l’abbé Pessonneaux dont une tradition veut qu’il y ait composé le septième couplet de la Marseillaise, et surtout Pierre Schneyder, un professeur de dessin, passionné d’Antiques, qui créa en ses murs le premier musée de Vienne. Le XIXe siècle n’échappe pas à la règle. En 1808 et en 1838 notamment, le collège évite de peu la fermeture définitive mais tel un phénix, il renaît chaque fois de ses cendres. En 1886, commencent des travaux d’agrandissement (toute l’aile nord) et de rénovation. Le Collège de Vienne devient alors un établissement de référence, fréquenté par les élèves de toute la région. Le XXe siècle commence par un événement important : la création, dans les murs mêmes du vieux Collège, de l’École Pratique de Commerce et d’Industrie. Des générations d’élèves se partageront dès lors l’enseignement "Classique" du Collège Communal et "Pratique" de l’établissement voisin. C’est en 1914 que le Collège prend le nom de son plus illustre ancien élève : le poète et dramaturge François Ponsard (1814-1867). La guerre de 14-18 marque un coup d’arrêt et le Collège servira même pendant quelque temps d’hôpital militaire. Après la guerre, les effectifs ne cesseront de croître, passant de 200 élèves environ dans les années 1920 au double après la Seconde Guerre mondiale et à plus de mille au début des années 1960. "Lycée" en 1963 avec la réforme Fouchet, le vieil établissement redevient "Collège" en 1971 avec la création, devenue indispensable, d’un grand lycée à Saint-Romain-en-Gal. Depuis cette date, il accueille environ 800 élèves en moyenne et est un des collèges aux meilleurs résultats au brevet des collèges[1].

Ponsard est un collège qui propose chaque année des journées spéciales comme : journée rose (juin 2011), journée arc-en-ciel (juin 2012), journée bleu (juin 2013), journée chic (juin 2014), journée noir (juin 2015). C'est une journée qui se déroule chaque année en juin pour la fin d’année scolaire.

AnciensModifier

EnseignantsModifier

ÉlèvesModifier

Par ordre chronologique des naissances :

BibliographieModifier

  • Un collège de province : du Collège des Jésuites au Collège Ponsard à Vienne-en-Dauphiné : quatre siècles d'histoire ; Pierre Domeyne ; Vienne : Armine-Ediculture, 1997. (OCLC 3858721)

Notes et référencesModifier

  1. « Quatre siècles d'histoire », Collège Ponsard (consulté le 19 novembre 2011)
  2. « Jeudi l'Histoire : mon prof, l'académicien (article du Dauphiné Libéré du 19/06/2008) », sur Association des Anciens Élèves du Collège Ponsard (consulté le 5 septembre 2017).
  3. « biographie succincte », sur Association des Anciens Élèves du Collège Ponsard (consulté le 5 septembre 2017).
  4. http://ponsard.free.fr/listing/anciens67a-k.htm
  5. René Bargeton, Dictionnaire biographique des préfets (septembre 1870-mai 1982), Archives nationales, , 555 p. (ISBN 2-86000-232-4), « Brosse (Marius Claudius) », p. 120.

Lien externeModifier