Col de l'Oberalp

col suisse

Col de l'Oberalp
Image illustrative de l’article Col de l'Oberalp
Le versant est du col.
Altitude 2 044 m[1]
Massif Alpes glaronaises / Alpes lépontines (Alpes)
Coordonnées 46° 39′ 31″ nord, 8° 40′ 16″ est[1]
PaysDrapeau de la Suisse Suisse
ValléeVallée de la Reuss
(ouest)
Vallée du Rhin Antérieur
(est)
Ascension depuisAndermatt Disentis
Déclivité moy.5,7 % 4,3 %
Déclivité max.9 % 9 %
Kilométrage10,6 km 21,2 km
AccèsHauptstrasse Nummer 19.svg Hauptstrasse Nummer 19.svg
Géolocalisation sur la carte : canton des Grisons
(Voir situation sur carte : canton des Grisons)
Col de l'Oberalp
Géolocalisation sur la carte : canton d'Uri
(Voir situation sur carte : canton d'Uri)
Col de l'Oberalp
Géolocalisation sur la carte : Suisse
(Voir situation sur carte : Suisse)
Col de l'Oberalp

Le col de l'Oberalp (en romanche Alpsu ou Cuolm d'Ursera, en allemand Oberalppass) est situé dans les Alpes suisses, entre les Alpes glaronaises et les Alpes lépontines, à 2 044 mètres d'altitude[1]. Il permet de relier la vallée du Rhin antérieur à Andermatt.

GéographieModifier

 
Panneau et borne au col.

Le col est se situe sur le territoire de la commune de Tujetsch. Immédiatement à l'ouest du col se trouve l'Oberalpsee. Au sud-ouest s'élève le Pazolastock (2 739 mètres), à l'est le Calmut (2 310 mètres), au nord le Piz Tiarms (2 917 mètres), et à l'ouest le Schneehüenerstock (2 772 mètres), qui est accessible par une télécabine, ainsi que le Brunnenstock (2 887 mètres).

Entre le Calmut et le Piz Tiarms se trouve le col de Tiarms (2 148 mètres), qui mène également à Tujetschvia Milez.

Le lac de Toma se trouve à trois kilomètres au sud du col. Il est considéré comme la source du Rhin.

Deux restaurants se trouvent à proximité immédiate du col.

HistoireModifier

Dès 1911 commence la construction d'une ligne de chemin de fer sur le col. La compagnie de chemin de fer Furka-Oberalp-Bahn commence à exploiter le ligne en 1926[2].

Dans les années 1862-1863, la première route est construite sur le col[2]. La route principale 19, qui passe au-dessus du col, est fermée en hiver. Les horaires d'ouverture du col varient en fonction des conditions d'enneigement de mi-avril à début décembre au plus tard.

InfrastructuresModifier

 
Station ferroviaire au col.

La col est desservi par diverses infrastructures de transport :

Type Nom Ouverture Remarques
Route Route principale 19 (Suisse) 1863 Route fermée l'hiver, remplacée par un service de ferroutage qui traverse le col sans interruption.
Chemin de fer Matterhorn-Gotthard Bahn 1926 Desserte du col une fois par heure par les trains régionaux.

Passage sans arrêt du Glacier Express.

Télésiège Oberalppass - Piz Calmut[3] 1988 Installation renouvelée en 2015 qui remplace un téléski construit en 1959.
Télécabine Oberalppass - Schneehüenerstock 2018 Liaison entre les domaines skiables d'Andermatt et de Sedrun.

TourismeModifier

 
Le col avec le phare de Rheinquelle.

Le sentier de grande randonnée Senda Sursilvana passe par le col de l'Oberalp.

En hiver, skieurs alpins, raquettes et skieurs de randonnée sont présents au col. Une télécabine 10 places est au cœur de la liaison du domaine skiable de Sedrun à Andermatt et a été ouverte en .

Le phare de Rheinquelle, réplique à échelle réduite de la tour de 14 m de haut qui s'est dressée pendant 70 ans à Hoek van Holland à l'embouchure du Rhin, se trouve au col depuis . Il s'agit d'une campagne de publicité touristique qui a été développée pour le compte de Sedrun Disentis Tourisme et de Suisse Tourisme. Un projet prévoit que le vieux cargo rhénan Rheinquelle soit également ajouté ; il devrait être transporté par voie terrestre depuis Bâle[4]. La mise en œuvre de cette idée a jusqu'à présent échoué en raison du financement et de la logistique.

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Col de l'Oberalp sur Swisstopo.
  2. a et b (de) « Vischnaunca Tujetsch », sur Vischnaunca Tujetsch | la vischnaunca alla tgina dil Rein (consulté le 4 octobre 2020)
  3. kilano18, « Télésiège débrayable 6 places (TSD6B) Oberalppass - Calmut », sur www.remontees-mecaniques.net, (consulté le 4 octobre 2020)
  4. (de) « Leuchtturm und Frachtschiff auf dem Oberalppass », sur SWI swissinfo.ch (consulté le 4 octobre 2020)

AnnexesModifier

Liens externesModifier

Articles connexesModifier