Une cognée est un outil de la famille des haches. Principalement utilisé pour abattre les arbres et pour fendre les bûches, cet outil, qui s'utilise à deux mains, a une forme très fine avec un tranchant peu large. Une cognée est dotée tout comme le merlin et la masse d'un long manche. La cognée était autrefois utilisée pour réaliser l'équarrissage des bois, avec d'autres outils comme la doloire de charpentier ou l'herminette.

Blason de la ville de Bourbach-le-Haut avec une scie et une cognée.

Il existe des variantes plus petites de la cognée surnommées demi-cognées en raison de la longueur réduite de leur manche (et de leur fer moins lourd). À l'inverse d'un merlin qui ressemble plutôt à un coin porté au bout d'un manche et qui ne sert que pour fendre le bois, mais n'est pas affuté, une cognée est faite pour couper ou abattre les arbres. Son fer est donc affuté, et effilé.

HistoireModifier

La cognée passe pour être une invention de l'Athénien Dédale[1]

On distinguait les « charpentiers de la grande cognée à lame droite », des « charpentiers de la petite cognée », ou menuisiers.

SymboliqueModifier

Calendrier républicainModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier