Claude Godbillon

mathématicien français
Claude Godbillon
Naissance
Écueil (France)
Décès (à 53 ans)
Strasbourg (France)
Nationalité Drapeau de la France Français
Domaines géométrie différentielle, topologie algébrique
Institutions Université de Strasbourg
Directeur de thèse Georges Reeb

Claude Godbillon (né à Écueil, le ) est un mathématicien français, qui a travaillé dans le domaine de la géométrie différentielle et ses applications à la mécanique et à la topologie algébrique.

BiographieModifier

Godbillon a obtenu son doctorat en 1967, sous la direction de Georges Reeb à l'Université de Strasbourg avec un sujet sur les feuilletages (« Feuilletages ayant la propriété du prolongement des homotopies »)[1]. Il est devenu professeur à Strasbourg à l'IRMA (Institut de recherche mathématique avancée) puis il est devenu directeur de l'IRMA en 1972. Pendant un temps, il a été vice-président de l'Université de Strasbourg.

Avec Jacques Vey (1943-1979), il a introduit en 1971 les invariants topologiques de Godbillon-Vey des feuilletages[2],[3].

Il a écrit plusieurs livres, dont un sur la géométrie différentielle et la mécanique analytique, où il n'utilise aucun graphique comme Joseph-Louis Lagrange dans son analytique de Mecanique de 1788 pas des.

Il a été conseiller auprès du ministère de l'Éducation en matière de mathématiques. En 1976, il a été président de la Société mathématique de France.

LivresModifier

  • Géométrie différentielle et mécanique analytique, Paris, Herman 1969
  • Éléments de topologie algébrique, Paris, Herman 1971
  • Dynamical systems on surfaces, Springer Verlag 1983 (d'abord publié en français par l'Institut de Mathématiques de Strasbourg, IRMA, 1979)
  • Feuilletages: Études Géométriques, Birkhäuser 1991 (d'abord publié par l'Institut de Mathématiques de Strasbourg, 1985, 1986 en 2 volumes)

RéférencesModifier

  1. (en) « Claude Godbillon », sur le site du Mathematics Genealogy Project
  2. Godbillon, Vey Un invariant des feuilletages de codimension 1, Compte Rendu Academie des Sciences, Paris, Band 273, 1971, S. 273-292
  3. Étienne Ghys L´invariant de Godbillon-Vey, Séminaire Bourbaki 706, 1988/89

Liens externesModifier