Claude Charles Du Tisne

Claude Charles Du Tisne (1668-1730) est un expéditeur et militaire français. Il conduit la première expédition française qui rentra en contact avec les Osages et les Wichitas en 1719 sur le territoire du Kansas aux États-Unis[1].

BiographieModifier

Claude Charles Du Tisne est né en France vers 1688. Il est envoyé au Canada en 1705 en tant que soldat pour établir un fort sur la rivière Ohio. Il présente de bonnes compétences[Lesquelles ?] et une bonne connaissance de la frontière et des Amérindiens.

En 1719, ses supérieurs lui demande de rendre visite aux Panis ou Panioussas (Wichitas) et aux Padoucas (Apaches) afin de pouvoir établir par la suite des échanges commerciaux avec la colonie espagnole de Santa Fe au Nouveau Mexique. Le but de l'expédition était de fraterniser avec ces Amérndiens afin de s'assurer qu'il n'y aurait aucun problème avec le fait que le commerce circule au travers de leur territoire. Ces tribus n'étaient connus des Français que par leur nom. Cependant, les dirigents du Nouveau Mexique s'étaient opposés à tout commerce avec les Français et ce paramètre n'était pas connu au moment du lancement de l'expédition.[2].

Après cette expédition, Du Tisne a continué à travailler sur la frontière. Il a été promu capitaine et reçoit le commandement du Fort de Chartres, dans l'Illinois. Il mourut en 1730 d'une blessure reçue d'un Amérindiens de la tribu des Renards [3].

Tribus rencontréesModifier

MissourisModifier

Du Tisne et son expédition composée de Français et d'Amérindiens quittent Kaskaskia en mai 1719 et se rendent en canöe en direction de la source du Missouri jusqu'au village des Missouris près de la ville actuelle de Miami, Missouri. déjà quelques-uns des Les Missouris étaient un peuple Sioux, parlant un dialecte d'Iowa-oto, la langue des Winnebagos, des Otos et des Iowas. Ce village missouri comportaient une centaine de maisons longues recouvertes d'écorces d'arbres environnant, probablement toutes identiques. Le village habritait un millier de personnes dont certaines étaient connues des Français.

Du Tisne rapporte que les Missouris ne restaient dans le village que pour le printemps. Cela indique que, comme les tribus voisines, les Missouris mettaient probablement en culture au printemps et qu'ils partaient vers l'ouest pour chasser le bison en été. Du Tisne ne fait pas mention de l'utilisation de chevaux par la tribu, bien que toutes les tribus des plaines les utilisent à cette époque.

OsagesModifier

Du Tisne réalise une deuxième tentative l'été suivant pour atteindre les plaines par voie terrestre. Il se rend à l'Ouest de Kaskaskia en traversant la région des Ozarks. Après un voyage de 400km (250mi), il atteint le village de la tribu des Osages. Le village des Osages se trouve dans le comté de Vernon à environ six kilomètres (quatre milles) de la rivière Osage au sommet d'une crête surplonbant de riches prairies. L'emplacement du village est aujourd'hui reconnu comme Site historique national.

WichitasModifier

L'expédition quitte la tribu, malgré la réticence de cette dernière. Du Tisne se rend au village des Wichitas au bord de la rivière Verdigris, près de l'enplacement de la ville actuelle de Neodesha, Kansas. Les deux villages étaient probablement séparés de quatre jours de marche soit environ 160km (100mi). Des fouilles archéologiques sur deux sites proches permettent d'attester le récit de Du Tisne[4] sur le fait que toutes les routes étaient à travers des prairies et collines, pleines de bisons.

La plupart des visiteurs étaient émerveillés devant la beauté de la prairie contenant des herbes hautes. C'est une version aérée et ouverte de l'obscurité et de la menace des forêts de l'Est.[pas clair]

Notes et référencesModifier

  1. Wedel, Mildred Mott. "Claude-Charles Dutisne: A Review of his 1719 Journeys." Great Plains Journal. Vol. 12, (Winter 1972), 5-25 (Spring 1973) 147-173
  2. John, Elizabeth A. H. Storms Brewed in Other Men's Worlds Lincoln: University of Nebraska Press, 1975, p.320
  3. '3 avril 2011 artisanat : Biographies et histoires des commerçants/commerçants/chefs/responsables/Voyageurs.'
  4. Awa, Susan C. « Wichita Culture histoire » Plains Anthropologist. Vol. 37, no 141,1992, 319