Ouvrir le menu principal

Claude Capillon

personnalité politique française

Claude Capillon
Illustration.
Claude Capillon photographié lors d'un discours officiel à la Mairie de Rosny-sous-Bois
Fonctions
Maire de Rosny-sous-Bois
En fonction depuis le
(9 ans, 2 mois et 5 jours)
Réélection 30 mars 2014
Prédécesseur Claude Pernès
Président de l'EPT Grand Paris - Grand Est
En fonction depuis le
(3 mois et 3 jours)
Prédécesseur Michel Teulet
Conseiller général de la Seine-Saint-Denis
élu dans le canton de Rosny-sous-Bois

(10 ans, 11 mois et 28 jours)
Élection 28 mars 2004
Réélection 27 mars 2011
Prédécesseur Claude Pernès
Successeur Canton supprimé
Adjoint au maire de Rosny-sous-Bois

(14 ans, 11 mois et 24 jours)
Maire Claude Pernès
Biographie
Date de naissance (69 ans)
Lieu de naissance Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)
Nationalité Française
Parti politique UMP
Les Républicains
Diplômé de CCIP

Claude Capillon, né le à Boulogne-Billancourt en France, est un homme politique français. À la suite du décès de Claude Pernès en 2010, maire de Rosny-sous-Bois dont il était adjoint, il prend la tête de la commune. Il est réélu au deuxième tour des élections municipales de 2014. Depuis le 14 mai 2019, il est également président de l'EPT Grand Paris - Grand Est, après en avoir été le premier vice-président depuis 2016.

Sommaire

BiographieModifier

Origines et formationModifier

Claude Capillon, né le 14 avril 1950, à Boulogne-Billancourt[1], est un homme politique de la Seine-Saint-Denis. Fils de résistant, issu d'une fratrie de 5 enfants, il est le frère de Patrick Capillon, adjoint au maire de Rosny-sous-Bois, et de Michel Capillon, décédé, journaliste à La Croix pendant trente-sept ans[2].

Rosnéen depuis 1957, il est scolarisé à Rosny-sous-Bois jusqu’aux études supérieures durant lesquelles il étudie le commerce à la CCI de Paris, effectue son service militaire au Mont Valérien puis se lance sur le marché de l’emploi.

Vie associative et sportiveModifier

Joueur de rugby universitaire, il est également en parallèle de sa carrière de directeur commercial, entraîneur puis dirigeant de la section volley-ball de la Jeanne d'Arc de Rosny-sous-Bois durant plus de trente ans ; association sportive qui était alors l'une des plus importantes de la ville. C'est pour cet engagement qu'il reçoit, en 2019, la médaille d'or de la jeunesse et des sports.

De 1965 à 1983, il organise des distributions de repas pour les plus démunis sous l'égide des « Petits frères des pauvres »[3].

Il est nommé président d’honneur du Lions club de Rosny-sous-Bois[4].

Carrière politiqueModifier

Il rejoint Claude Pernès à l'Union Rosnéenne d'Action Municipale, association regroupant les militants appartenant à la famille de pensée de la Droite et du Centre, tous partis confondus, dont il est l’actuel[C'est-à-dire ?] Président et deviendra élu municipal en 1995.

En 2004, sur la proposition de Claude Pernès, il est élu conseiller général du canton de Rosny-sous-Bois[5]. Il est réélu en mars 2011 et devient membre de la commission permanente du conseil général de Seine-Saint-Denis[1] mais perd son mandat aux élections départementales de 2015. Il y a occupé les fonctions de vice-président du groupe d'opposition "La Seine-Saint-Denis pour demain" [6].

Candidat malheureux aux élections départementales de 2015 en duo avec la conseillère tégionale Manon Laporte, ils perdent le nouveau canton de Montreuil-1 au profit du binôme socialiste Frédéric Molossi et Magali Thibault[7].

Après avoir occupé les fonctions d'adjoint au maire de Rosny-sous-Bois à la politique de la ville, à la jeunesse et à la prévention, sa délégation est étendue aux sports par Claude Pernès à partir de 2008, puis lui succède le comme maire après son décès[8].

Ayant milité afin de faire partie de l’ACTEP (Association des collectivités territoriales de l'Est parisien), institution qui regroupait 14 communes réparties entre le Val-de-Marne et la Seine-Saint-Denis qui visait à renforcer l’attractivité ainsi que le développement économique de l’Est parisien, la ville de Rosny-sous-Bois s’est finalement vue intégrée à l’établissement public territorial Grand Paris - Grand Est. Cette structure intercommunale créée par un décret du en exécution des dispositions de la Loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (Loi NOTRe) dans le cadre de la mise en place de la métropole du Grand Paris.

Initialement sceptique quant à la pertinence du Grand Paris – Grand est, Claude Capillon s’est finalement rallié au projet. Après en avoir été le premier vice-président depuis le , le maire de Rosny-sous-Bois en le président depuis le après la démission de Michel Teulet[9]

Initiatives notablesModifier

Après plusieurs décennies d'attente, et des années de négociations, Claude Capillon lance officiellement, le , les travaux qui verront l'arrivée de trois stations de la ligne 11 du métro à Rosny-sous-Bois d'ici à 2022-2025[10]. Quelque temps plus tard, ce sera à la ligne 15 du Grand Paris Express de desservir la gare de Rosny-Bois-Perrier[11].

Le , Claude Capillon inaugure le groupe scolaire Les Boutours[12], dont la première école a ouvert ses portes aux enfants rosnéens dès 2014. Convaincu que "le développement durable n'est pas une question politique, mais une réponse pour faire valoir l'intérêt général", le maire de Rosny-sous-Bois a souhaité que ces établissements scolaires nourrissent de grandes ambitions environnementales : utilisation de matériaux bio sourcés (paille[13], bois, ouate de cellulose, laine de bois...), toiture végétalisée, appel à des entreprises locales, système de ventilation naturelle... Toutes ces innovations ont suscité de nombreuses récompenses : Territoria d'or 2017 catégorie transition énergétique[14], niveau or dans le cadre de la démarche bâtiment durable francilien[15], ou encore le prix de la meilleure ville moyenne pour la biodiversité 2017[16].

En plus de cet « éco-groupe scolaire », l'engagement de Claude Capillon pour le respect de l'environnement s'est illustré à Rosny-sous-Bois à travers un ensemble de projets : pose de façades bioclimatiques à l'école Jean Mermoz, construction d'une centrale géothermique[17], installation de cinq stations autolib'[18], arrivée de cinq stations vélib' début 2018[19], carnaval du tri avec les écoles communales... Cette implication s'est vue récompensée à l'occasion de la COP 21 puisque Rosny-sous-Bois a été l'unique ville de France à disposer d'un stand lors de cet événement international[20].

Le 4 novembre 2016, le Centre Aquanautique Camille Muffat (nom choisi par les habitants après un vote sur Internet[21]) ouvre ses portes aux Rosnéens[22]. Le Centre Nautique et Sportif Claude Bernard, bâti dans les années 1960, laisse ainsi place à un équipement sportif flambant neuf avec 575 m2 d'espace aquatique, un espace balnéothérapie et une salle de sport[23].

La gouvernance de Claude Capillon est marquée par les nombreuses rénovations urbaines effectuées dans les différents quartiers de la commune (Marnaudes, Bois-Perrier, résidence du Bois d'Avron, la Boissière...).

Espace emblématique de la culture à Rosny-sous-Bois, la médiathèque Louis Aragon[24] a été rénovée quarante ans après sa construction. Le bâtiment a été modernisé en 2017 afin de satisfaire l'ensemble des attentes du public, et prendre en compte les nouvelles pratiques numériques. Cela se manifeste notamment par : la création d'un espace public numérique, l'accès au wifi dans l'ensemble de la médiathèque, la mise à disposition d'une dizaine de tablettes et autant d'ordinateurs[25].

En octobre 2015, Claude Capillon inaugure le Fab'Lab' de Rosny-sous-Bois. un lieu intergénérationnel qui a pour objectif de faire découvrir, d'accompagner et de mettre à disposition du public des outils technologiques destinés à la fabrication ainsi qu'à la médiation numérique (impression 3D, robotique, codage...)[26].

Il crée la soirée des Lauréats de Rosny-sous-Bois en 2000 dans le but de récompenser les jeunes diplômés de la commune pour leur travail scolaire. Des prix distinguent aussi les jeunes talents en matière économique, culturelle et sportive.

Claude Capillon et son équipe municipale ont œuvré pour le déploiement et la modernisation du réseau de vidéo-protection à Rosny-sous-Bois. En 2016, la commune a ainsi été l'une des premières de France à raccorder ses caméras à la préfecture de police de Paris[27].

Il initie le dispositif de lutte contre l’exclusion des collégiens afin de préserver ces derniers lorsque leur situation scolaire est fragilisée par une exclusion[réf. nécessaire]. En effet, après avoir constaté qu’un collégien exclu subit une double peine du fait de cette sanction, ce dernier a tendance à baisser les bras ; c'est pourquoi il propose au Conseil Général de Seine-Saint-Denis d’accompagner les élèves exclus avec de la sensibilisation à la citoyenneté et des cours de rattrapages.

C’est aussi l’initiateur du Conseil des droits et devoirs des familles de Rosny-sous-Bois, ce dispositif visant à recadrer un jeune qui suivrait une mauvaise pente avant que la justice ne le rattrape et d’accompagner les parents dans cet effort[28].

Liste des fonctions exercéesModifier

Fonctions actuellesModifier

Fonctions passéesModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • 1er vice-président de Grand Paris - Grand Est (délégué au plan local d'urbanisme intercommunal) (2016-2019)
  • Président de l'Union Rosnéenne d'Action Municipale (association de la majorité municipale de Rosny-sous-Bois)
  • Membre du Conseil national du parti Les Républicains (LR)
  • Membre de la commission exécutive du parti Les Républicains (LR) 93
  • Président de l'association des villes pour le vote électronique[32]

Notes et référencesModifier

  1. a et b Blog de Claude Capillon : http://www.claudecapillon.fr/index.php?goto=apropos
  2. Dominique Quinio, « Décès : Michel Capillon », La Croix,‎ (lire en ligne, consulté le 15 mai 2019).
  3. http://www.petitsfreres.asso.fr[réf. non conforme]
  4. http://www.lions-france.org/district_idf_est-100.html
  5. Le site officiel du ministère de l'Intérieur de l'Outre-mer et des Collectivités territoriales
  6. Blog du groupe La Seine-Saint-Denis pour demain: http://www.ump-seinesaintdenis.fr/
  7. « Montreuil-Rosny : la gauche unie fait échec à la droite », Le Parisien, édition de Seine-Saint-Denis,‎ (lire en ligne, consulté le 15 mai 2019) « Au final, c'est le binôme PS Magalie Thibault-Frédéric Molossi qui l'a emporté face au duo UMP Manon Laporte Claude Capillon, avec un peu moins de 1000 voix d'avance (53,4% contre 46,6%) ».
  8. « Claude Capillon élu maire de Rosny », Le Parisien, édition de Seine-Saint-Denis,‎ (lire en ligne, consulté le 15 mai 2019) « Rosny-sous-Bois passe du Nouveau Centre à l'UMP. Le conseiller général Claude Capillon, 60 ans, a été élu maire hier lors du conseil municipal extraordinaire organisé à la suite de la disparition à 66 ans de Claude Pernès, emporté par un cancer le 23 mai ».
  9. Sébastien Thomas, « Claude Capillon, élu président de Grand Paris Grand Est », Le Parisien, édition de Seine-Saint-Denis,‎ (lire en ligne, consulté le 15 mai 2019) « Le maire de Rosny est adepte du consensus. C’est pourquoi, il souhaite notamment un aménagement de la loi NOTRe, qui a mis en place les territoires, afin de rendre plus de pouvoirs au maire. « Toutes les villes qui ont de grands plans d’aménagement doivent pouvoir conserver cette compétence », souligne-t-il ».
  10. « Ligne 11 : premiers travaux symboliques à Rosny-sous-Bois », Le Parisien, édition de Seine-Saint-Denis,‎ (lire en ligne, consulté le 15 mai 2019).
  11. « Ligne 15 Est - Société du Grand Paris », Société du Grand Paris,‎ (lire en ligne, consulté le 17 janvier 2018)
  12. Ville de Rosny, « dossier de presse Les Boutours », site de la ville de Rosny-sous-Bois,‎ (lire en ligne)
  13. Jessica Gourdon, « La paille, nouveau champ d’innovation dans les villes », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 17 janvier 2018)
  14. « Prix TERRITORIA 2017 », sur s210245549.onlinehome.fr (consulté le 17 janvier 2018)
  15. Construction21, « Retour sur la première commission Bâtiments durables franciliens - Construction21 », construction21.org,‎ (lire en ligne, consulté le 17 janvier 2018)
  16. Ministère de la transition écologique, « Capitale française de la biodiversité : le palmarès 2017 », Ministère de la Transition écologique et solidaire,‎ (lire en ligne, consulté le 17 janvier 2018)
  17. « Rosny-sous-Bois : la centrale de géothermie va chauffer 10 000 logements », leparisien.fr,‎ 2016-12-07cet19:00:23+01:00 (lire en ligne, consulté le 17 janvier 2018)
  18. « Autolib’ », Site officiel de la ville de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis),‎ (lire en ligne, consulté le 17 janvier 2018)
  19. « Le Vélib débarquera à Rosny en 2018 », leparisien.fr,‎ 2017-08-02cest18:00:01+02:00 (lire en ligne, consulté le 17 janvier 2018)
  20. « Rosny s'offre une vitrine internationale à la COP 21 », leparisien.fr,‎ 2015-12-01cet21:00:00+01:00 (lire en ligne, consulté le 17 janvier 2018)
  21. « Rosny : votez pour le nom du futur centre nautique », leparisien.fr,‎ 2016-06-05cest14:24:02+02:00 (lire en ligne, consulté le 26 janvier 2018)
  22. « EN IMAGES. Découvrez le nouveau centre nautique de Rosny-sous-Bois », leparisien.fr,‎ 2016-11-03cet18:50:03+01:00 (lire en ligne, consulté le 26 janvier 2018)
  23. « Immersion dans la nouvelle piscine », leparisien.fr,‎ 2016-11-04cet07:00:00+01:00 (lire en ligne, consulté le 26 janvier 2018)
  24. Ville de Rosny-sous-Bois, « Les médiathèques en détail », Site officiel de la ville de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis),‎ (lire en ligne, consulté le 26 janvier 2018)
  25. « La médiathèque Louis-Aragon de Rosny-sous-Bois rouvre ses portes ! », sur www.bibliotheques93.fr (consulté le 26 janvier 2018)
  26. « Rosny-sous-Bois : partagez vos savoir-faire numériques au Labo », leparisien.fr,‎ 2016-10-14cest17:56:02+02:00 (lire en ligne, consulté le 26 janvier 2018)
  27. « Bientôt 72 nouvelles caméras à Rosny », leparisien.fr,‎ 2017-12-11cet16:15:15+01:00 (lire en ligne, consulté le 26 janvier 2018)
  28. http://www.solidarite.gouv.fr/actualite-presse,42/dossiers-de-presse,46/les-conseils-des-droits-et-devoirs,10568.html
  29. « Les élus du bureau », Notre organisation, sur http://www.forumgrandparis.fr (consulté le 15 mai 2019).
  30. « SOCIETE ECONOMIE MIXTE ROSNY SOUS BOIS », sur https://www.societe.com (consulté le 15 mai 2019).
  31. Site de PAREDEV.
  32. Association des Villes pour le Vote Electronique, « A notre propos - AVVE - Association des Villes pour le Vote Electronique », AVVE - Association des Villes pour le Vote Electronique,‎ (lire en ligne, consulté le 28 mars 2017)