Claude-René Bacot de Romand

personnalité politique française

Claude-René, baron Bacot de Romand, né le à Paris et décédé le à Vernou, est un haut fonctionnaire et homme politique français, député d'Indre-et-Loire.

Claude-René Bacot de Romand
Bacot de Romand.jpg
Fonctions
Conseiller d'État
-
Préfet d'Indre-et-Loire
-
Député d'Indre-et-Loire
-
Préfet de Loir-et-Cher
-
Titre de noblesse
Baron
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Famille
Fratrie
Autres informations
Propriétaire de
Château de l'Hôtel-Noble (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction

BiographieModifier

Fils de César Bacot, riche propriétaire, et d'Élisabeth Étignard de La Faulotte, il est le frère de César-Joseph Bacot, officier et député d'Indre-et-Loire. Claude-René suivit ses études en Allemagne et en Italie et fut nommé auditeur au Conseil d'État en 1811. Préfet d'Indre-et-Loire en 1814, il conserva ce poste sous la première Restauration, demanda un congé pour motif de santé au retour de l'île d'Elbe, mais se rendit à Paris où il attendit le retour de Gand ; il fut alors nommé préfet de Loir-et-Cher.

Le , il est élu député par le collège du département d'Indre-et-Loire et vota avec la majorité. Il fut créé baron héréditaire, le , à la signature de son contrat de mariage avec Mlle de Romand, puis préfet de Vaucluse, le , fonction qu'il décline. Le , le même collège d'Indre-et-Loire le réélut à la Chambre des députés. À la séance du , lors de la discussion du milliard des émigrés, il exposa que la Chambre ne pouvait pas se contenter d'une estimation arbitraire des biens enlevés aux émigrés, et demanda que toutes les confiscations subissent une règle uniforme d'estimation basée sur la contribution foncière actuelle. Il fut à nouveau réélu, le , et fut nommé directeur général des Contributions indirectes le , et conseiller d'État le suivant.

Il conserva ses fonctions jusqu'à la révolution de 1830, où il rentra dans la vie privée.

Il avait publié à Tours, en 1823, un ouvrage sous le titre: Observations administratives.

AnnexesModifier

SourcesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier