Frederick Sturrock

ingénieur sud-africain
(Redirigé depuis Claud Sturrock)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sturrock.

Frederick Claud Sturrock
Illustration.
Fonctions
Ministre des finances
Premier ministre Jan Smuts
Gouvernement gouvernement Smuts
Prédécesseur Jan Hendrik Hofmeyr
Successeur Nicolaas Havenga
Ministre des transports
Premier ministre Jan Smuts
Gouvernement gouvernement Smuts
Prédécesseur Adriaan Paulus Johannes Fourie
Successeur Sidney Frank Waterson
Ministre sans portefeuille
Premier ministre James Barry Hertzog
Gouvernement Gouvernement Hertzog
Membre de l'Assemblée pour Turffontein
Premier ministre J.B. Hertzog, Jan Smuts, Daniel Malan
Biographie
Nom de naissance Frederick Claud Sturrock
Date de naissance
Lieu de naissance Newport-on-Tay en Écosse
Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni
Date de décès (à 77 ans)
Lieu de décès Le Cap Flag of South Africa (1928–1994).svg Afrique du Sud
Nationalité Sud-africaine
Parti politique parti sud-africain
(1929-1934)
parti uni
(1934-1950)
Diplômé de Université de Dundee
Profession Ingénieur

Frederick Claud Sturrock (né à Newport-on-Tay en Écosse le et mort le (à 77 ans) au Cap en Afrique du Sud) est un homme d'affaires et un homme politique d'Afrique du Sud, membre du Parti uni, membre du parlement (1929-1950), ministre sans portefeuille (1936-1938) dans le gouvernement Hertzog puis ministre des transports (1939-1948) et brièvement ministre des finances (1948) dans le gouvernement Smuts.

BiographieModifier

Né en Écosse, Frédéric Claud Sturrock, ingénieur formé à Dundee émigre en Afrique australe en 1907 où il devient ingénieur des mines à Johannesburg (colonie du Transvaal).

En 1918, il est élu président de la Chambre de commerce de Johannesburg.

En 1929, il est élu député de Turffontein. En 1936, il devint membre du Parti uni et est nommé ministre sans portefeuille dans le gouvernement Hertzog avant de démissionner en 1938 pour protester contre la nouvelle loi relative à la représentation des populations indigènes au Sénat.

Il revient au gouvernement en 1939 en tant que ministre des transports dans le gouvernement de Jan Smuts. il est son dernier ministre des finances en 1948. Réélu au parlement en 1948, il démissionne deux ans plus tard et se retire de toute vie publique. Il meurt au Cap en 1959.

SourcesModifier

  • C.F. Albertyn, Die Afrikaanse Kinderensiklopedie, Le Cap, Bloemfontein, Johannesburg: Nasionale Boekhandel Bpk, 1962