Claudétite

minéral

Claudétite
Catégorie IV : oxydes et hydroxydes[1]
Image illustrative de l’article Claudétite
Cristaux de claudétite de Californie
Général
Classe de Strunz
Classe de Dana
Formule chimique As2 O3
Identification
Couleur Incolore à blanc
Classe cristalline et groupe d'espace Prismatique (2/m)
(mêmes symboles H-M)
P21/n (n° 14)
Système cristallin Monoclinique
Réseau de Bravais a = 5,33 Å, b = 12,98 Å,
c = 4,54 Å ; β = 94,27° ; Z = 4
Macle Contact ou pénétration sur {100}
Clivage Parfait sur {010}, micacé
Cassure Esquilleuse
Habitus Cristaux tabulaires minces, croûtes fibreuses
Échelle de Mohs 2,15
Éclat Vitreux, nacré sur les surfaces de clivage
Propriétés optiques
Indice de réfraction nα = 1,870
nβ = 1,920
nγ = 2,010
Biréfringence Biaxial (-) ; δ = 0,140
2V = 58° (mesuré)
Transparence Transparent
Propriétés chimiques
Densité 4,14 - 4,15

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La claudétite est un minéral oxyde d'arsenic de formule chimique As2O3. La claudétite s'est formée comme produit d'oxydation de sulfures d'arsenic et est incolore ou blanche. Elle peut être associée à l'arsénolite (la forme cubique de As2O3) ainsi qu'au réalgar (As4S4), à l'orpiment (As2S3) et au soufre natif[2].

Elle fut décrite pour la première fois en 1868 pour une occurrence dans les mines San Domingo, région de l'Algarve au Portugal. Elle a été décrite par puis nommée d'après le chimiste français Frédéric Just Claudet (1826-1906)[3],[4].

RéférencesModifier

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. Handbook of Mineralogy
  3. Claudetite on Mindat
  4. Claudetite data on Webmineral