Mouette à tête grise

espèce d'animaux

Chroicocephalus cirrocephalus

Chroicocephalus cirrocephalus
Description de cette image, également commentée ci-après
Mouette à tête grise
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Charadriiformes
Famille Laridae
Genre Chroicocephalus

Espèce

Chroicocephalus cirrocephalus
(Vieillot, 1818)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

La Mouette à tête grise (Chroicocephalus cirrocephalus) est une espèce d'oiseaux de la famille des Laridae.

MorphologieModifier

Il n'y a pas de dimorphisme sexuel chez cette espèce.

Cet oiseau ressemble à une Mouette rieuse de grande taille (39 à 42 cm de long, 100 cm d'envergure), avec des ailes un peu plus larges, et des pattes et un bec un peu plus long. Les ailes sont plus sombres : le fond est d'un gris plus foncé, et les plumes primaires externes sont noires sur une plus grande longueur. Le bec et les pattes sont rouges. Le dessous des ailes est gris sombre, avec le bout des plumes noir.

En été, elle présente un capuchon gris limité par une ligne noire sur la nuque. En hiver, la tête est peu colorée: le capuchon disparait, ne laissant que quelques traces sombres.

ComportementModifier

Comportement socialModifier

Comme toutes les mouettes, la Mouette à tête grise est très grégaire, surtout en hiver, que ce soit sur les aires de nourrissage ou sur les aires de repos. Elle peut former des groupes comptant des centaines, voire des milliers d'individus.

VocalisationsModifier

La mouette à tête grise pousse des croassements rauques. Ses cris sont similaires à ceux de la corneille.

AlimentationModifier

Elle est piscivore.

ReproductionModifier

 
oeufs de Chroicocephalus cirrocephalus - Muséum de Toulouse

Cette mouette niche en grandes colonies dans les roselières et les marais. Elle pond deux ou trois œufs dans un nid qui peut être flottant ou bâti sur le sol (voir une photo de l'œuf et de l'oisillon sur cette page).

Cet oiseau atteint sa maturité sexuelle à deux ans.

Répartition et habitatModifier

 
Aire de répartition : le vert plein correspond aux zones de nidification

Répartition et position systématiqueModifier

D'après Alan P. Peterson, cette espèce est constituée des deux sous-espèces suivantes :

  • Chroicocephalus cirrocephalus cirrocephalus (Vieillot, 1818) : Amérique du Sud
  • Chroicocephalus cirrocephalus poiocephalus (Swainson, 1837) : Afrique. Cette deuxième sous-espèce est légèrement plus petite et plus sombre que la première.

Les populations africaines sont essentiellement subsahariennes, mais des individus erratiques ont été signalés au Maroc, en Algérie, en Tunisie et sur les rives de la Mer Rouge. Elle est accidentelle en Europe ; elle a été signalée en Espagne[1].
Les populations sud-américaines se situent essentiellement entre le Brésil et l'Argentine à l'Est, et entre le Pérou et le Chili à l'Ouest[2].

HabitatModifier

Elle vit principalement le long des côtes ou sur des estuaires ou des plans d'eau situés entre 0 et 1 000 m d'altitude[3]. Il est très rare de la rencontrer au large en mer.

La Mouette à tête grise et l'hommeModifier

Statut et préservationModifier

L'AEWA a classé depuis 2002 cette espèce en catégorie B1 (populations vulnérables comptant approximativement entre 25 000 et 100 000 individus) pour les populations ouest et sud-africaines, et C1 (populations comptant plus de 100 000 individus) pour les populations du centre et de l'est de l'Afrique[4].

L'IUCN estime en 2006 que la population mondiale de la Mouette à tête grise comprend entre 240 000 et 440 000 individus. De fait, cette organisation classe l'espèce dans la catégorie "préoccupation mineure"[5].

Cette espèce n'est protégée ni par la CITES, ni par la convention de Bonn, ni par le Migratory Bird Treaty Act.

PhilatélieModifier

Plusieurs pays ont émis un timbre à l'effigie de la mouette à tête grise, entre autres le Botswana, la Namibie et le Sénégal[6].

Liens et référencesModifier

Photos et vidéosModifier

NotesModifier

  1. Alström, Colston, Lewington 1992 ; del Hoyo, Elliott 1996, GROMS 2006
  2. GROMS 2007
  3. BirdLife International 2006
  4. Chroicocephalus cirrocephalus sur le site de l'AEWA
  5. (en) Référence UICN : espèce Chroicocephalus cirrocephalus Vieillot, 1818
  6. Birds of the world on postage stamps 2006

Références bibliographiquesModifier

  • Alström, Colston, Lewington Guide des oiseaux accidentels et rares en Europe, Delachaux et Niestlé, Lausanne, 1992 (ISBN 2-603-00896-X)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :