Christian Teyssèdre

homme politique français

Christian Teyssèdre
Illustration.
Christian Teyssèdre inaugure une exposition à la MJC de Rodez.
Fonctions
Maire de Rodez
En fonction depuis le
(16 ans et 30 jours)
Prédécesseur Marc Censi
Président du Grand Rodez
En fonction depuis le
(10 ans, 9 mois et 4 jours)
Prédécesseur Ludovic Mouly
Biographie
Date de naissance (71 ans)
Lieu de naissance Rodez (Aveyron)
Nationalité Française
Parti politique PS (1993-2016)
LREM (depuis 2016)

Christian Teyssèdre est un homme politique français, né le à Rodez (Aveyron). Il a été élu le 9 mars 2008 maire de la ville de Rodez.

Ancien conseiller général du canton de Rodez-Nord de mars 2001 à mars 2008, puis de Rodez Ouest de mars 2008 à mars 2010, il est élu en mars 2010 conseiller régional puis en 2013, vice président de la Région. Il est président de Rodez Agglomération.

Études, carrière et parcours modifier

À Paris, en 1975, Christian Teyssèdre commence sa carrière professionnelle à EDF. Après son retour à Rodez, il s'engage dans le syndicalisme. Pendant dix années, il fut permanent à la CFDT en tant que délégué local, puis régional. Il est nommé au service commercial puis cadre au service des ressources humaines avant de s'engager en politique[1].

En 1993, il entre au Parti Socialiste dans la mouvance Jospin, Delors, Rocard. En 1995, il devient secrétaire de la section de Rodez du Parti socialiste .

En 1995, il est candidat aux élections municipales sur la liste du candidat PS, Jean Delpuech.

En 1997, il dirige la campagne électorale d'Anne-Christine Herr, candidate socialiste malheureuse aux élections législatives. Un an plus tard, il n'est pas élu aux élections du conseil général de l'Aveyron pour y représenter le canton de Rodez-Est.

En 2001, il est tête de liste de l'Union de la gauche aux élections municipales. Il obtient 47 % des suffrages, battu par Marc Censi, candidat UMP à sa propre succession. Il est élu conseiller général du canton de Rodez-Nord. Il est le premier conseiller général socialiste élu sur la circonscription de Rodez.

En 2007, il perd les élections législatives face au député sortant Yves Censi[2].

Le , à la tête d'une liste d'union, il remporte au premier tour les élections municipales à Rodez avec 52,49 % pour sa liste d'union PS-PC-PRG-Verts en faisant basculer la ville à gauche pour la première fois depuis 55 ans[3],[4]. Le 16 mars 2008, il est élu conseiller général de Rodez Ouest au deuxième tour avec 65 % des voix.

Il remporte les élections régionales du 21 mars 2010 au Conseil régional de Midi-Pyrénées. Pour cause de cumul des mandats, il laisse sa place de conseiller général du Canton de Rodez-Ouest à son adjointe à la mairie,

En 2013, il est élu vice président de la Région et président de l'agglomération de Rodez.

En décembre 2013, Midi Libre révèle qu'une collaboratrice du cabinet de Christian Teyssèdre a déposé plainte pour harcèlement sexuel[5]. Christian Teyssèdre dément les faits et dénonce une « dénonciation calomnieuse » pour le déstabiliser à quelques mois des élections municipales[6]. Le procureur a finalement classé cette plainte sans suite[5],[6].

En mars 2014, il remporte les élections municipales de Rodez au deuxième tour avec 48 % des voix dans une triangulaire.

Mandats actuels modifier

  • Maire de Rodez depuis mars 2008, réélu en 2014 et en 2020[7].
  • Vice-Président du conseil de surveillance du centre hospitalier de Rodez depuis mars 2008.
  • Président de la communauté d'agglomération du Grand Rodez (Rodez agglomération) depuis juillet 2013.

Anciens mandats modifier

Décorations modifier

Notes et références modifier

  1. Paul Boulland, « TEYSSÈDRE Christian », dans Le Maitron, Maitron/Editions de l'Atelier, (lire en ligne)
  2. « La bataille des "fils de" sur fond de succession politique », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. « Le PS fait basculer Rodez », sur LEFIGARO, (consulté le )
  4. Laurent Marcaillou, « Christian Teyssèdre (PS) à Rodez », sur Les Echos, (consulté le )
  5. a et b « La Miss, le maire et le plouc », Midi Libre,‎ (lire en ligne)
  6. a et b « Rodez : la plainte contre le maire Christian Teyssèdre classée sans suite », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le )
  7. Grégoire Souchay, « Municipales : à Rodez, LREM s'implante », sur Libération (consulté le )
  8. Décret du 13 juillet 2019 portant promotion et nomination

Voir aussi modifier

Bibliographie modifier

  • Gérard Galtier, Christian Teyssèdre voulait devenir maire de Rodez, Maison du Livre, 2014, 136 p.

Articles connexes modifier

Liens externes modifier