Ouvrir le menu principal

Rodez Agglomération
Blason de Rodez Agglomération
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aveyron
Forme Communauté d'agglomération
Siège Rodez
Communes 8
Président Christian Teyssèdre (PS)
Budget 63 M  (2014)
Date de création 20 décembre 1999
Code SIREN 241200187
Démographie
Population 55 345 hab. (2016)
Densité 270 hab./km2
Géographie
Superficie 205,30 km2
Localisation
Localisation de Rodez Agglomération
Localisation dans l'Aveyron.
Liens
Site web rodezagglo.fr
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

Rodez Agglomération est une communauté d'agglomération, structure intercommunale française, située dans le département de l'Aveyron et la région Occitanie.

HistoireModifier

L'intercommunalité Rodez Agglomération, créé le sous le statut d'un district, s'est transformée en communauté d'agglomération en décembre 1999[1],[2]. Le conseil de communauté décide d'abandonner dans le courant de l'année 2015 l'ancienne dénomination « communauté d'agglomération du Grand Rodez », jugée trop pédante, et en adopte une nouvelle : « Rodez Agglomération », à l'image de nombreuses autres structures intercommunales qui ont également adopté ce type de formulation.

Elle s'est dotée en février 2001, d'un conseil de développement, assemblée consultative composée de 70 membres qui représentent l'ensemble de la société civile et qui a pour but de réfléchir au projet d'agglomération[réf. nécessaire].

Le 1er janvier 2014, Baraqueville, Manhac et Camboulazet, jusqu'alors membres de la communauté de communes du Pays Baraquevillois, intègrent la communauté d'agglomération[3]. Ces mêmes communes quittent l'agglomération le [4].

Le 1er janvier 2017, le périmètre de l'intercommunalité s'étend à l'ensemble de la commune nouvelle de Druelle Balsac[5].

Territoire communautaireModifier

GéographieModifier

Prospère et dynamique, l'agglomération ruthénoise s'affirme comme un espace de vie dynamique au cœur du triangle dessiné par Clermont-Ferrand, Toulouse et Montpellier. La force d'attraction de ces grandes métropoles régionales constitue aujourd'hui une concurrence très forte. La coopération étroite, instaurée très tôt entre les huit communes qui composent Rodez Agglomération, a permis de porter l'agglomération à un fort niveau d'équipements dans de nombreux domaines, malgré la petite taille de cette communauté d'agglomération.

  • Premier bassin d'emploi du département et 5e bassin d'emploi de Midi-Pyrénées.
  • 2e rang en Midi-Pyrénées pour son taux de croissance.
  • 2e rang en Midi-Pyrénées après le Sicoval pour son faible taux de chômage (7,4 %, Insee 2009)[6].
  • Principaux secteurs : industries agroalimentaire, du bois, de la mécanique, services aux personnes et aux entreprises, technologies de l'information et de la communication.
  • Grandes enseignes commerciales et développement constant pour éviter l'« exode commercial ».
  • Une zone aéroportuaire importante : l'aéroport de Rodez-Aveyron.
  • Un office de tourisme communautaire : Office de tourisme du Grand Rodez.
  • Nombreuses administrations d'État en Aveyron (départementales).
  • Un patrimoine naturel et culturel, important et remarquablement préservé.
  • Quatre grands équipements de spectacle vivant : l'Amphithéâtre, la MJC de Rodez, la MJC et le théâtre d'Onet-le-Château « La Baleine ».
  • Trois Musées de France : le musée des beaux-arts Denys-Puech, le musée Fenaille (musée d'archéologie et d'histoire) et le musée Soulages (musée d'art contemporain ouverture en mai 2014).
  • Quatre médiathèques (Rodez, Onet-le-Château, Luc-la-Primaube, Olemps).
  • De grands équipements sportifs et de loisirs (golf, centre équestre, complexe sportif de Vabre, piscines, gymnase-dojo).
  • 250 associations qui animent sa vie sportive, culturelle et de loisirs.

CompositionModifier

En 2018, Rodez Agglomération est constituée des 8 communes suivantes[2] :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
km2
Population
(dernière pop. légale)
Densité
hab./km2
Rodez
(siège)
12202 Ruthénois 11,18 23 739 (2016) 2 123
Druelle Balsac 12090 51,25 3 081 (2016) 60
Luc-la-Primaube 12133 Luco-Primaubois 26,85 5 937 (2016) 221
Le Monastère 12146 Monastériens 6,73 2 234 (2016) 332
Olemps 12174 Olympiens 12,79 3 381 (2016) 264
Onet-le-Château 12176 Castonétois 40,2 11 972 (2016) 298
Sainte-Radegonde 12241 Radegondais 30,48 1 766 (2016) 58
Sébazac-Concourès 12264 Sébazacois 25,82 3 235 (2016) 125

DémographieModifier

Évolution démographique du territoire communautaire
tel qu'existant au
1968 1975 1982 1990 1999 2010 2015 2016
35 39841 90246 61848 81349 43353 31155 35655 345
Les données proposées sont établies à périmètre géographique identique, dans la géographie en vigueur au 01/01/2017.
(Source : Insee[7])
 

ÉconomieModifier

Emplois
Répartition de l'emploi[8]
Agriculture Industrie Tertiaire Construction
2015 4,00 % 6,10 % 79,6 % 10,2 %
1999 1,70 % 15,80 % 76,70 % 5,80 %

Le taux d'activité des 15-64 ans s'élève en 2014 à 74 %[8].

Chômage

Le taux de chômage de Rodez Agglomération s'élève en 2014 à 9,9 %[8], identique au taux de chômage départemental (9,9 %), mais inférieur au taux de chômage régional (15,2 %)[9]

OrganisationModifier

 
Logo utilisé de 2011 à 2015
 
Logo utilisé jusqu'en 2011

SiègeModifier

Le siège de Rodez Agglomération est situé dans la commune de Rodez, 1 place Adrien Rozier[2].

ÉlusModifier

La communauté d'agglomération est administrée par son conseil communautaire, composé depuis 2017 (à la suite de l'extension du territoire communautaire à l'ensemble de la commune nouvelle de Druelle Balsac) de 50 conseillers communautaires[10] représentant chaque commune membre, répartis comme suit :

Le conseil communautaire du 15 avril 2014[11] a réélu son président, Christian Teyssèdre, maire de Rodez, ainsi que ses 13 vice-présidents (5 pour Rodez, 2 pour Onet-le-Château et 1 pour chacune des 6 autres communes), qui constituent le bureau de la communauté, c'est-à-dire son exécutif pour le mandat 2014 - 2020. Il s'agit de :

  1. Jean-Philippe Kéroslian, maire d'Onet-le-Château ;
  2. Jean-Philippe Sadoul, maire de Luc-la-Primaube ;
  3. Sylvie Lopez, maire d'Olemps ;
  4. Florence Cayla, maire de Sébazac-Concourès ;
  5. Michel Gantou, maire du Monastère ;
  6. Patrick Gayrard, maire de Druelle Balsac ;
  7. Michel Delpal, maire de Sainte-Radegonde ;
  8. Jean-Louis Chauzy ;
  9. Monique Bultel-Herment ;
  10. Claude Albagnac
  11. Pierre Bessièr ;
  12. Jean-Michel Cosson ;
  13. Raymond Braley[12]

Liste des présidentsModifier

Liste des présidents successifs de Rodez Agglomération
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1964 1965 Bertrand de Lapanouse   Président du district du Grand Rodez
1965 1982 Roland Boscary-Monsservin   Président du district du Grand Rodez
1982 2008 Marc Censi UMP Président du district du Grand Rodez puis
de la communauté d'agglomération du Grand Rodez
avril 2008[13] 9 juillet 2013[14] Ludovic Mouly PS Conseiller municipal de Rodez
Démissionnaire
9 juillet 2013[15] En cours
(au 15 avril 2014)
Christian Teyssèdre PS Maire de Rodez
Réélu pour le mandat 2014-2020[16]

CompétencesModifier

La communauté d'agglomération exerce les compétences qui lui ont été transférées par les communes membres, dans les conditions déterminées par le code général des collectivités territoriales.

Régime fiscal et budgetModifier

La Communauté d'agglomération est un établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre.

Afin de financer l'exercice de ses compétences, l'intercommunalité perçoit, comme l'ensemble des communautés d'agglomération, la fiscalité professionnelle unique[2] (FPU) – qui a succédé à la taxe professionnelle unique (TPU) – et assure une péréquation de ressources entre les communes résidentielles et celles dotées de zones d'activité.

Elle perçoit également une taxe d'enlèvement des ordures ménagères[2] (TEOM), qui finance le fonctionnement de ce service public.

Les évolutions du budget ont été les suivantes :

  • Budget total en 2007 : 89,3 millions d'euros.
    • Dépenses de fonctionnement : 471 € par habitant
  • Budget total en 2008 : 98,2 millions d'euros.
    • Dépenses de fonctionnement : 505,63 € par habitant
    • Dépenses d'équipement brut : 363,07 € par habitant.
  • Budget total en 2009 : 92,2 millions d'euros.
    • Dépenses de fonctionnement : 531,78 € par habitant
    • Dépenses d'équipement brut : 562,18 € par habitant.
  • Budget 2010 : 83,2 millions d'euros.
  • Budget 2011[17] : 71,6 millions d'euros
    • l’attractivité et l’accessibilité (20,5 M€ soit 29 %)
    • la cohésion sociale et territoriale (12,9 M€ soit 18,1 %) ;
    • la qualité urbaine et environnementale (21,3 M€ soit 29,8 %).
  • Budget 2014[18] : 63 millions d'euros
    • l’attractivité et l’accessibilité (12,7 M€ soit 20 %)
    • la cohésion sociale et territoriale (13,7 M€ soit 21,7 %)
    • la qualité urbaine et environnementale (15,4 M€ soit 24,3 %)

Projets et réalisationsModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2014)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Projets réalisésModifier

Projets structurants 2015 - 2020Modifier

Projets en cours de réalisationModifier

  • Rodez : "Ville universitaire" avec le regroupement de l'Université Champollion à Saint-Éloi.

Projets en étudesModifier

TransportsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Arrêté préfectoral n°99-2421 du 20 décembre 1999 décidant de la transformation du district du Grand Rodez en communauté d'agglomération », visé à l'arrêté préfectoral n°2013112-0012 portant extension du périmètre de la communauté d'agglomération du Grand Rodez
  2. a b c d et e « CA Rodez Agglomération (N° SIREN : 241200187) », Fiche BANATIC, Ministère de l'intérieur - DGCL, (consulté le 25 avril 2018).
  3. « Arrêté préfectoral n°2013112-0012 portant extension du périmètre de la communauté d'agglomération du Grand Rodez » [PDF], Recueil des actes administratifs, Préfecture de l'Aveyron (consulté le 6 juillet 2014).
  4. « Le Grand Rodez rompt avec trois communes du Baraquevillois », sur http://www.centrepresseaveyron.fr, (consulté le 31 décembre 2015).
  5. « Arrêté n° 12-2017-01-11-002 du 11 janvier 2017 », sur Préfecture de l'Aveyron, p 19-22, (consulté le 24 janvier 2017).
  6. Les chiffres de l'emploi du Grand Rodez
  7. Séries historiques sur la population et le logement en 2015 - CA Rodez Agglomération (241200187)., sur le site de l'Insee (consulté le 3 juillet 2018).
  8. a b et c Chiffres-clés sur la CA Rodez Agglomération (241200187)., sur le site de l'Insee (consulté le 3 juin 2018).
  9. Comparaison de statistiques., sur le site de l'Insee (consulté le 3 juin 2018).
  10. « Arrêté n° 12-2017-03-29-001 du 29 mars 2017 », sur Préfecture de l'Aveyron, p 54-57, (consulté le 24 avril 2018).
  11. « Agglo du Grand-Rodez : qui sont les 52 conseillers communautaires ? », Centre Presse Aveyron,‎ (lire en ligne, consulté le 6 juillet 2014).
  12. « Le nouveau conseil du Grand Rodez », Actualités, sur http://www.grand-rodez.com, (consulté le 6 juillet 2014).
  13. « Grand Rodez. Ludovic Mouly élu, sans coup férir », La Dépêche,‎ (lire en ligne, consulté le 6 juillet 2014).
  14. « Grand Rodez: le président Ludovic Mouly explique son départ », Centre Presse Aveyron,‎ (lire en ligne, consulté le 6 juillet 2014).
  15. « Compte rendu du conseil communautaire du 9 juillet 2013 » [PDF], Les délibérations du conseil de communauté, Communauté d'agglomération du Grand Rodez (consulté le 6 juillet 2014), p. 2.
  16. « Grand Rodez : Christian Teyssèdre largement réélu », Centre Presse Aveyron,‎ (lire en ligne, consulté le 6 juillet 2014).
  17. Budget 2011 du Grand Rodez
  18. Budget 2014 de Rodez Agglomération

La grande majorité des informations contenues sur cette page provient du site officiel du Grand Rodez (voir Liens externes).

Voir aussiModifier