Ouvrir le menu principal

Christian Boussus

joueur de tennis français

Christian Boussus
Image illustrative de l’article Christian Boussus
Christian Boussus en 1927
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance
Hyères
Décès (à 95 ans)
Prise de raquette Gaucher
Palmarès
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/8 F(1) 1/2 1/8
Double 1/4 F(1) 1/2
Mixte V(1) F(1)
Titres par équipe nationale
Coupe Davis 4

Christian Boussus, né le à Hyères et mort le , est un joueur de tennis français.

BiographieModifier

Il est sélectionné dans l'équipe de France de Coupe Davis de 1929 à 1932 avec les Quatre Mousquetaires, ce qui lui vaudra le surnom de « 5e mousquetaire »[1]. Il ne joue aucun match de ces éditions (il n'y dispute que des matchs de 1934 à 1938) mais ses sélections en finale lui permettent toutefois d'avoir son nom gravé sur le saladier en argent de la Coupe Davis. Il remporte le double mixte en Australie en 1935 avec Louise Bickerton. Champion d'Allemagne à deux reprises, il sera capitaine de l'équipe de France dans les années 1950. Il est aussi finaliste en simple des Internationaux de France en 1931 contre Jean Borotra puis en double lors de l'édition suivante, associé à Marcel Bernard.

Il a été le compagnon de la parfumeuse Germaine Cellier (avec qui elle vit après-guerre 23 boulevard du Montparnasse puis en 1955 8 rue du Boccador)[2].

Palmarès en Grand ChelemModifier

Finale en simpleModifier

Autres performances en simpleModifier

  • Tournoi de Hambourg : 1929 et 1930
  • Roland-Garros : demi-finaliste en 1934, 1936 et 1937 ; quart de finale en 1928, 1933, 1935, 1938 et 1939 ; huitième de finale en 1929, 1932 et 1946
  • Wimbledon : demi-finaliste en 1928

Finale en doubleModifier

RecordModifier

Titre en double mixteModifier

Date Nom et lieu du tournoi Cat. ($) Surf. Partenaire Finalistes Score
1 1935 Australian
Championships
, Melbourne
G. Chelem 0 Herbe (ext.)   Louise Bickerton   Dorothy Round
  Fred Perry
1-6, 6-3, 6-3

Notes et référencesModifier

  1. La Saga des mousquetaires, 1923-1933 : la belle époque du tennis français, Fabrice Abgrall, François Thomazeau, éditions Calmann-Lévy, 2008, (ISBN 9782702139141), p.18
  2. Martine Azoulai, « Germaine Cellier, le sens de la formule », Vanity Fair n°14, août 2014, pages 104-111.

AnnexesModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :