Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Droulers.

Chocolat Droulers
Création 1890
Disparition 1954
Fondateurs Auguste Joseph Droulers
Forme juridique SARL
Slogan Pureté garantie
Siège social Fresnes-sur-Escaut
Activité Secteur agroalimentaire
Produits chocolats

Chocolat Drouleurs est une entreprise de l'industrie agroalimentaire française fondée en 1890 à Fresnes-sur-Escaut dans les Hauts-de-France par Auguste Joseph Droulers. Elle est spécialisée dans la confiserie et plus particulièrement dans la transformation du cacao pour l'élaboration de chocolats. La société ferme en 1954.

Sommaire

HistoriqueModifier

Famille DroulersModifier

Auguste Joseph Droulers, nait le 16 avril 1819 à Wattrelos, il est le fils de Constantin Joseph Droulers, maire de Wattrelos de 1822 à 1825. Il se marie avec Caroline Joseph Eloy, le 7 juillet 1850[1].

Création de chocolat DroulersModifier

Auguste Joseph Droulers achète vers 1887 la fabrique de chicorée à Émile Courtin à Fresnes-sur-Escaut qui auparavant était une fabrique de bateau appartenant à monsieur Guénin demeurant à Hergnies. Auguste Joseph Droulers devient fabricant de chicorée et de chocolat en la renommant Chocolat Droulers. On trouve trace d'une demande de création de société auprès du greffe du tribunal de commerce de Valenciennes par un membre de la famille Droulers[2]. La marque se fait connaitre en faisant paraitre des encarts dans les journaux[3].

Succession des fils DroulersModifier

La fabrique fut ensuite dirigée par ses fils, Constantin et Auguste Droulers. Auguste et son frère s'étant séparés, Constantin resta seul gérant puis fit entrer dans la chocolaterie ses gendres Paul et Pierre de Bailliencourt en 1912 et 1914, son fils Léon les rejoignit en 1920 après son service militaire. Constantin Droulers décéda en 1937. Ses deux gendres et son fils conservèrent sa succession.

Succursale de WasquehalModifier

Apparait à Wasquehal la Sucrerie Droulers fondée par Louis François Joseph Droulers, cousin d'Auguste Joseph Droulers. Il est propriétaire et industriel et le père de Celestin Droulers, qui sera maire de Wasquehal de 1871 à 1890[4].

Cession d'activitéModifier

Pour des raisons techniques la chocolaterie cessa ses activités en 1954 après le décès de Léon Droulers. L'association « les Amis du Vieux Fresnes » sauvegarda une collection d'objets, de photos, de publicités, d'emballages de chocolat et de documents liés à la chocolaterie.

Marque du groupeModifier

  • Chicorée extra la magicienne
  • Chocolat Margouzy[5].

SloganModifier

On retrouve sur leurs publicités le slogan "Pureté garantie" et parfois "Tous les chocolats Droulers sont garanties d'une Pureté absolue." Cela vient de la volonté de l'entreprise de proposer des produits de bonnes qualités.

Caveau de la famille Droulers-Renard à Fresnes-sur-EscautModifier

La municipalité fit élever dans le cimetière le caveau Renard-Droulers pour remercier cette famille des services rendus à Fresnes. y repose Madame Constantin Droulers née Madeleine Renard fille d'Ernest Renard et de Laure Crépin. Jacques Renard repose dans le caveau élevé en 1836 avec son petit-fils Rénind Renard fils d'Ernest et de Laure Crépin. Madame Jacques Renard, née Angélique Wattelez repose au cimetière du Père-Lachaise à Paris depuis 1852. Il y repose monsieur Louis Renard né au Château des Douaniers en 1804. Son épouse Elisabeth Girard est la sœur du sénateur Alfred Girard de Valenciennes. Laure Crépin, son époux Ernest Renard, leur fils Jacques Renard, monsieur et madame Droulers-Renard, monsieur et madame Léon Drouliers-Cattet-Theillier de Poncheville, Brigitte Droulers morte en bas âge.

Notes et référencesModifier