Chichester Parkinson-Fortescue (1er baron Carlingford)

politicien britannique

Chichester Samuel Parkinson-Fortescue Carlingford
1st Baron Carlingford.jpg
Fonctions
Lord du Sceau privé
-
Lord-lieutenant de l'Essex
-
Membre du 20e Parlement du Royaume-Uni
20e Parlement du Royaume-Uni (d)
County Louth (d)
-
Membre du 19e Parlement du Royaume-Uni
19e Parlement du Royaume-Uni (d)
County Louth (d)
-
Membre du 18e Parlement du Royaume-Uni
18e Parlement du Royaume-Uni (d)
County Louth (d)
-
Membre du 17e Parlement du Royaume-Uni
17e Parlement du Royaume-Uni (d)
County Louth (d)
-
Membre du 16e Parlement du Royaume-Uni
16e Parlement du Royaume-Uni (d)
County Louth (d)
-
Membre du 15e Parlement du Royaume-Uni
15e Parlement du Royaume-Uni (d)
County Louth (d)
-
Membre de la Chambre des lords
Membre du Conseil privé du Royaume-Uni
Président de la Commission du Commerce
Membre du Conseil privé d'Irlande
Titres de noblesse
Baron
Baron Carlingford (d)
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
MarseilleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Chichester Parkinson-Fortescue, 1st Baron CarlingfordVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Père
Chichester Fortescue (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Martha Angel Hobson (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Frances Waldegrave (en) (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique

Chichester Samuel Parkinson-Fortescue, 2e baron Clermont et 1er baron Carlingford, (-), connu sous le nom de Chichester Fortescue jusqu'en 1863 et sous le nom de Chichester Parkinson-Fortescue entre 1863 et 1874 et Lord Carlingford après 1874, est un homme politique libéral britannique du XIXe siècle.

Jeunesse et éducationModifier

Né Chichester Fortescue, il est le fils de Chichester Fortescue (décédé en 1826), député de Hillsborough au Parlement irlandais. Il vient d'une vieille famille anglo-irlandaise installée en Irlande depuis l'époque de Sir Faithful Fortescue (en) (1581-1666), dont l'oncle, Arthur Chichester (1er baron Chichester), est Lord Deputy. L'histoire de la famille est écrite par son frère aîné, Thomas Fortescue (1er baron Clermont), qui en 1852 est créé baron Clermont. Sa mère est Martha Angel, fille de Samuel Meade Hobson. Carlingford fait ses études à Christ Church, à Oxford, où il suit une première en classiques (1844) et remporte l'essai en anglais du chancelier (1846) [1]. En 1863, il prend le nom de famille supplémentaire de Parkinson comme héritier du mari de sa tante William Parkinson Ruxton.

Carrière politiqueModifier

En 1847, il est élu au Parlement pour Louth en tant que libéral. Il est devenu Lords du Trésor junior en 1854 sous Lord Palmerston, un poste qu'il occupe jusqu'en 1855, et est ensuite sous-secrétaire d'État aux Colonies sous Palmerston entre 1857 et 1858 et 1859 et 1865. Il est admis au Conseil privé en 1864 et l'année suivante, il est nommé Secrétaire en chef pour l'Irlande sous Lord Russell, poste qu'il occupe de nouveau sous William Ewart Gladstone de 1868 à 1871 (cette fois avec un siège au cabinet). En 1866, il est également admis au Conseil privé irlandais. Il est ensuite président de la Chambre de commerce entre 1871 et 1874. La dernière année, il est élevé à la pairie en tant que baron Carlingford, de Carlingford, dans le comté de Louth [1].

Il sert plus tard sous Gladstone comme Lord du sceau privé entre 1881 et 1885 et comme Lord président du Conseil entre 1883 et 1885. En 1882, il est nommé chevalier de l'Ordre de St Patrick. Il s'est séparé de Gladstone sur la question du Home Rule (Irlande), mais les années précédentes, il est son partisan actif des questions irlandaises.

Vie privéeModifier

 
Lord Carlingford caricaturé par Ape dans Vanity Fair, 1869

Lord Carlingford épouse Frances Elizabeth Anne, comtesse Waldegrave, fille de John Braham, en 1863. Elle avait été mariée trois fois auparavant, la deuxième fois au 7e comte Waldegrave. Il n'y a pas eu d'enfants issus du mariage. L'influence de Carlingford dans la société lui est due en grande partie. Elle est décédée en juillet 1879, à l'âge de 58 ans [1].

En 1887, le frère de Carlingford, Lord Clermont, meurt, et Carlingford hérite de sa pairie selon un reste spécial, après quoi il est connu sous le nom de Lord Carlingford et Clermont [2].

Il meurt à Marseille, France, en janvier 1898, à l'âge de 75 ans. Ses deux titres s'éteignent à sa mort faute d'héritiers car il n'a pas eu d'enfants [1].

RéférencesModifier

  1. a b c et d Chisholm 1911.
  2. Historical Register of the University of Oxford: With an Alphabetical Record of University Honours and Distinctions Conferred to the End of Trinity Term, 1888 (Clarendon Press, 1888), p. 142

SourcesModifier

  • Matthew, H. C. G. "Fortescue, Chichester Samuel Parkinson- , Baron Carlingford and second Baron Clermont (1823–1898)". Oxford Dictionary of National Biography (online ed.). Oxford University Press. doi:10.1093/ref:odnb/9938. (Subscription or UK public library membership required.)
  • Rigg, James McMullen (1901). "Fortescue, Chichester Samuel" . Dictionary of National Biography (1st supplement). London: Smith, Elder & Co.

Liens externesModifier