Chelha tunisien

terme générique pour les dialectes berbères de Tunisie

Chelha
Pays Tunisie
Classification par famille
Carte
Parlers berbères du groupe zénète oriental, comprenant les parlers de Tunisie et de Zouara en Libye
Parlers berbères du groupe zénète oriental, comprenant les parlers de Tunisie et de Zouara en Libye

Le chelha (arabe : شلحة ; berbère : tachelhit) est un terme générique appliqué en Tunisie aux parlers berbères du pays[1]. Dans certaines régions on l'appelle aussi jbali (جبالي) en arabe tunisien. Fortement minoritaires, les berbérophones tunisiens représentent de nos jours moins de 0,5 % de la population, soit un peu plus de 50 000 personnes, et se trouvent aujourd'hui essentiellement dans quelques villages du Sud-Est tunisien — Tamezret, Zraoua et Taoujout à l'ouest de Matmata ; Chenini et Douiret à l'ouest de Tataouine[2] — et dans quelques villages du sud de l'île de Djerba (surtout Guellala)[3].

L'ensemble des parlers berbères de Tunisie appartient, aux côtés du parler berbère de la ville de Zouara en Libye, à la famille des parlers zénètes orientaux. Cette famille de parlers, bien qu'appartenant aux parlers berbères du Nord, partage plusieurs caractéristiques avec le parler des Nefoussas, qui fait partie de la famille des parlers berbères orientaux. Les parlers de Tunisie et de Zouara constituent ainsi un ensemble transitionnel entre les deux familles dans le cadre d'un continuum dialectal[4],[5].

RéférencesModifier

  1. Rachid Agrour, « Contribution à l'étude d'un mot voyageur : Chleuh », Cahiers d'études africaines, vol. 208,‎ , p. 767-811 (ISSN 1777-5353, lire en ligne, consulté le ).
  2. Sadok Sahli, « La population berbère devant les problèmes modernes en Tunisie », dans Association internationale des démographes de langue française, Démographie et destin des sous-populations : colloque de Liège, 21-23 septembre 1981, Paris, Institut national d'études démographiques, (lire en ligne), p. 373-375.
  3. Vermondo Brugnatelli, « Arabe et berbère à Jerba », dans Abderrahim Youssi, Fouzia Benjelloun, Mohamed Dahbi et Zakia Iraqui-Sinaceur, Aspects of the Dialects of Arabic Today. Proceedings of the 4th Conference of the International Arabic Dialectology Association (AIDA). Marrakesh, Apr. 1-4.2000. In Honour of Professor David Cohen, Rabat, Amapatril, , p. 169-178.
  4. (en) Maarten Kossmann, The Arabic Influence on Northern Berber, Leyde, Brill, , 474 p. (ISBN 978-90-04-25309-4, lire en ligne), p. 24.
  5. (en) Maarten Kossmann, « Berber subclassification » [PDF], sur academia.edu (consulté le ).

Voir aussiModifier