Chasseur à pied (Auguste Arnaud)

sculpture d'Auguste Arnaud
Chasseur à pied
Chasseur a pied.jpg
Artiste
Date
1856
Type
Technique
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Paris et la petite couronne
voir sur la carte de Paris et la petite couronne
Red pog.svg
Localisation sur la carte du bois de Vincennes
voir sur la carte du bois de Vincennes
Red pog.svg

Le Chasseur à pied (parfois appelé Chasseur de Vincennes) est une statue d'Auguste Arnaud. Réalisée en 1856 pour l'ancien pont de l'Alma, à Paris, la statue se trouve, depuis la reconstruction de ce dernier, dans le bois de Vincennes.

DescriptionModifier

La statue est installée contre le mur sud de la redoute de Gravelle, à la pointe sud-est du bois de Vincennes. Elle surplombe directement l'autoroute A4, de laquelle elle est clairement visible.

L'œuvre représente un chasseur à pied, un fantassin de léger de l'armée française avec son uniforme du XIXe siècle.

Par ailleurs, en haut à droite des pierres formant l'arrière-plan de la statue, l'artiste français Invader a posé une de ses mosaïques d'envahisseurs (numérotée PA_269)[1].

HistoireModifier

La statue est commandée au sculpteur français Auguste Arnaud lors de la construction du premier pont de l'Alma, à Paris, entre 1854 et 1856. Les deux piles sont décorées, côtés amont et aval, par une statue représentant quatre régiments de la guerre de Crimée : un zouave, un grenadier, un artilleur et un chasseur à pied. Le Zouave et le Grenadier sont exécutés par Georges Diebolt, l'Artilleur et le Chasseur à pied par Arnaud. La statue du Chasseur à pied est installée sur la pile la plus proche de la rive gauche de la Seine (du côté de l'actuel 7e arrondissement), vers l'amont.

Entre 1970 et 1974, à cause de son étroitesse et d'un tassement, le pont est totalement remplacé. Le nouveau pont de l'Alma ne comportant qu'une seule pile, seul le Zouave est conservé à son emplacement. Les trois autres statues sont déplacées : le Chasseur à pied dans le bois de Vincennes contre le mur de la redoute de Gravelle (non loin du fort de Vincennes où a été fondée la première compagnie de chasseurs à pied), le Grenadier à Dijon et l'Artilleur à La Fère.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Invader, L'Invasion de Paris : 1000, Montreuil, L'Unité Centrale, , 255 p. (ISBN 978-2-9520199-3-4), p. 124-125.