Charles de L'Escalopier

historien, archéologue, collectionneur et bibliophile français (1811-1861)
Charles de L'Escalopier
Fonction
Conservateur-restaurateur (en)
Bibliothèque de l'Arsenal
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
française
Activités
Autres informations
Membre de
Distinction

Marie Joseph Charles de L'Escalopier, né le à Liancourt-Fosse et décédé le à Liancourt-Fosse (Somme), est un historien, archéologue, collectionneur et bibliophile français.

BiographieModifier

Charles de L'Escalopier fut conservateur de la Bibliothèque de l'Arsenal à Paris et membre de plusieurs sociétés savantes : membre correspondant du Comité des travaux historiques et scientifiques (1839-1849), membre de la Société des Antiquaires de Picardie, membre résident de la Société des Antiquaires de France en 1835, il en devint le président en 1842[1].

Il apporte son aide à Antoine de Salinis, alors évêque d'Amiens pour rapporter les reliques d'Aurélie Theudosie, qui a été canonisée car elle est la première chrétienne d'Amiens dont le nom soit connu et qui a connu le martyr des premiers chrétiens. Les reliques ont été trouvés en 1842 dans les catacombes Saint-Hermès de Rome et ont été rapportée en 1854 dans sa ville natale[2]. Pour cette raison, Charles de l'Escalopier est représenté dans la chapelle dédiée à Sainte-Theudosie à coté d'Antoine de Salinis[3].

Il fit construire la Maison de L'Escalopier à Montmartre, impasse Marie-Blanche en style troubadour. Il y installa un petit musée d'orfèvrerie médiévale. Il fit construire également une serre où il conservait des plantes exotiques. Enfin, il transforma le bâtiment en bibliothèque[1].

Il fit don à sa mort de ses collections à la ville d'Amiens[4], dont une bibliothèque de 15.000 volumes, constituant un fonds particulier, disposé à partir de 1870 dans une salle spéciale de la Bibliothèque Municipale d'Amiens[5].

Il habitait aussi le château de Liancourt-Fosse, détruit à la suite de la Première Guerre mondiale.

En 1997, les archives départementales de la Somme rachetèrent le fonds d'archives Charles de L'Escalopier, coté 41 J 1 à 34, constitué essentiellement de baux des seigneurs de Liancourt-Fosse.

ŒuvresModifier

  • Essai sur la châtellenie et l'abbaye de Saint-Just-en-Chaussée, 1835.
  • Annales mundi ad annum (1264), 1842.
  • Sicardi, évêque de Crémone (1183-1215) Mitrale, sève de officiis ecclesiasticis Summa, 1855.
  • Théophile, prêtre et moine, Essai sur divers arts, 1843.

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Martine François et Christiane Demeulenaere-Douyère, « L'Escalopier Charles de, Marie Joseph Charles, comte », sur Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS), École nationale des chartes,
  2. Anatole de Montaiglon 1864, p. 10.
  3. Monuments historiques, ADAGP et Pierre-Yves Corbel, « Verrières de la chapelle Sainte-Theudosie : baie 11 » (Notice n°MHR22_06805432NUCA - base photographies (Mémoire)), sur pop.culture.gouv.fr, (consulté le )
  4. Guide des musées de France, Fribourg (Suisse), 1970, Office du Livre
  5. Jacques Garnier, Catalogue méthodique de la Bibliothèque communale de la ville d'Amiens, 1er supplément, Amiens, Yvert, , p. I
  6. grande chancellerie de la légion d'honneur, « L'Escalopier de, Marie Joseph Charles (légionnaire) » (N° de Notice : L0902045 - base Léonore), sur Archives nationales

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier