Ouvrir le menu principal

Charles Saint-Venant (1898-1953)

personnalité politique française (1898-1953)
(Redirigé depuis Charles Saint-Venant)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Venant (homonymie).

Charles Louis Saint-Venant
Fonctions
Député de la 4e circonscription de Lille
Prédécesseur Alexandre Marie Desrousseaux (SFIO)
Successeur -
Conseiller général du Nord
(élu pour le Canton de Lille-Sud-Est)
Prédécesseur Charles Eugène Saint-Venant (SFIO)
Successeur Charles Girardon (PCF)
Maire de Lille
Prédécesseur Roger Salengro (SFIO)
Successeur Paul Dehove
Biographie
Nom de naissance Charles Louis Saint-Venant
Date de naissance
Lieu de naissance Lille (Nord)
Date de décès (à 54 ans)
Lieu de décès Lille (Nord)
Nationalité Drapeau de France Français
Parti politique SFIO
Père Charles Eugène Saint-Venant
Mère Alphonsine Delecluze

Charles Saint-Venant (1898-1953)
Maires de Lille

Charles Louis Saint-Venant, né le à Lille (Nord) et mort le dans la même ville, est un homme politique français.

BiographieModifier

Fils de Charles Eugène Saint-Venant, Secrétaire général de l’Union locale et de l’Union départementale des ouvriers du Nord, conseiller municipal, adjoint au maire de Lille et député du Nord, le jeune Charles adhère à l'organisation de jeunesse du parti socialiste, la « Jeune Garde », dès l'âge de 14 ans. Après sa démobilisation en 1920 à l'issue de la première guerre mondiale, Charles Saint-Venant exerce diverses fonctions au sein de la section de Lille du parti socialiste. En 1926, il succède à son père comme conseiller général du canton de Lille-Sud-Est. En 1929, il est élu conseiller municipal et devient adjoint au maire.

Il se présente une première fois aux élections législatives en 1932, mais n'est pas élu. Il se présente de nouveau en 1936 dans la 4e circonscription de Lille pour succéder à Alexandre Bracke-Desrousseaux qui ne se représentait pas et est cette fois largement élu. En décembre de la même année, après le suicide de Roger Salengro, il est élu à l'unanimité maire de Lille. Il conservera son mandat jusqu'à l'occupation de Lille, en 1942 (un décret de juillet 1939 a prorogé jusqu'au 31 mai 1942 le mandat des députés élus en mai 1936)[1].

Notes et référencesModifier

SourcesModifier

  • « Charles Saint-Venant (1898-1953) », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]