Charles Kingsford Smith

aviateur australien

Sir Charles Edward Kingsford Smith ( à Hamilton - ), souvent appelé Charles Kingsford Smith ou par son surnom Smithy, est un célèbre pionnier australien de l'aviation qui a suivi des études d'ingénieur électrique, avant d'intégrer les Forces australiennes militaires[1].

Charles Kingsford Smith
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Hamilton (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Nom dans la langue maternelle
Charles Edward Kingsford SmithVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Sydney Technical High School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Arme
Conflit
Distinctions
Le Southern Cross à son arrivée à Brisbane;

Le à bord de son trimoteur Fokker F.VII Southern Cross et avec un équipage de 4 hommes lui compris, il fut le premier à traverser l’océan Pacifique en avion entre les États-Unis (Départ d'Oakland (Californie)) le 31 mai, escales à l'aérodrome militaire de Wheeler dans le Comté d'Honolulu et Suva dans les Fidji et arrivée à aéroport de Brisbane )[2], soit un voyage de huit jours et 11 566 km. Il réalisa également la première traversée de l'Australie sans escale et le premier vol entre l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Le 19 octobre 1930, il achève avec son Southern Cross Junior un raid aérien d'Angleterre en Australie, qui lui permet d'être détenteur du record de vitesse sur ce trajet: dix jours cinq heures et vingt-cinq minutes[3].

Le Lady Southern Cross avec Kingsford Smith à son bord

Il disparaît au petit matin du avec son copilote et opérateur radio Tommy Pethybridge au-dessus de la mer d'Andaman lors d'un vol de nuit entre Allâhâbâd et Singapour avec le Lockheed Altair "Lady Southern Cross", alors qu'il tentait de battre le record de vitesse sur la distance Angleterre – Australie, que détenaient depuis 1934 Charles William Anderson Scott et Tom Campbell Black (deux jours, quatre heures et trente-neuf minutes)[4].

L'aéroport international de Sydney ainsi que Kingsford Smith, un satellite naturel de Saturne portent son nom.

Notes et référencesModifier

  1. Biographie de Kingsford Smith Charles Aero-mondo.fr
  2. GRANDES TRAVERSÉES AÉROMARITIMES sur Encyclopaedia universalis
  3. Le 19 octobre 1930 dans le ciel : Kingsford Smith arrive en Australie
  4. « Le 6 novembre 1935 dans le ciel : Kingsford Smith s’attaque au record de vitesse sur la distance Angleterre – Australie », Air Journal,‎ (lire en ligne, consulté le 22 décembre 2017)

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :