Charles Chrétien Henri Marc

psychiatre français (1771-1840)

Charles Chrétien Henri Marc, né à Amsterdam le et mort à Paris le , est un psychiatre (expert auprès des tribunaux) français du XIXe siècle.

Charles Chrétien Henri Marc
Portrait de Charles Chrétien Henri Marc
Marie-Nicolas Ponce-Camus, Portrait de Charles Chrétien Henri Marc, 1823
Biographie
Naissance
Amsterdam
Décès
Ancien 1er arrondissement de Paris
Sépulture Cimetière de MontmartreVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité Française
Thématique
Profession PsychiatreVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions Gold medal of the Royal proof of gratitude (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Biographie modifier

Son père était allemand, sa mère néerlandaise. Il est un neveu du docteur Friedrich Marcus (de)[1],[2],[3],[4].

En 1772 ses parents s’installent au Havre et y demeurent jusqu’en 1780. Il arrive à Paris en 1795.

Lorsque son père meurt, il s’installe définitivement à Paris avec sa mère, il se marie avec Claudine-Éléonore Moreau à Paris le 30 frimaire an VII (20 décembre 1798), et ils ont quatre enfants, ils vivent alors à Gentilly où leurs enfants naissent.

Il est premier médecin du roi Louis-Philippe en 1830 et est élu membre de l’Académie de Médecine.

 
Tombe de Charles-Chrétien-Henri MARC - Cimetière Montmartre

En qualité d'expert auprès des tribunaux, Marc se fait connaître comme spécialiste des monomanies, concept qu'il a emprunté à Jean-Étienne Esquirol et qu'il continue à développer, en décrivant les symptômes de différentes formes d'obsessions. On lui doit également d'avoir précisé les concepts de « kleptomanie » et de « pyromanie ». Il contribue régulièrement aux Annales d'hygiène publique et de médecine légale.

Il est inhumé au cimetière Montmartre avec son épouse. Leur fille, Sophie-Éléonore Marc, est l'épouse du journaliste et homme politique Alexandre-Charles Rousselin Corbeau de Saint-Albin.

 
Tombe de Charles-Chrétien-Henri Marc - Cimetière Montmartre

Œuvres modifier

  • Recherches sur l'emploi du sulfate de fer dans le traitement des fièvres intermittentes, Crochard, Paris, 1810, lire en ligne sur Gallica.
  • Instructions relatives au choléra-morbus, [travail confié par la commission centrale de salubrité à une commission composée de MM. Pariset, Esquirol, Marc (rapporteur)], Bohaire, Paris, 1832, lire en ligne sur Gallica.
  • De la folie considérée dans ses rapports avec les questions médico-judiciaires, J.B. Baillière, Paris, 1840,
  1. Tome premier, lire en ligne sur Gallica
  2. Tome deuxième, lire en ligne sur Gallica

Notes et références modifier

  1. « Gazette médicale de Paris » 18 juillet 1840, pages 441 à 455
  2. « Die geschichtliche entwicklung des ärztlichen standes und der medicinischen wissenschaften; Johann Hermann ; 1896 » page 442
  3. « Études de l'homme dans l'état de santé et dans l'état de maladie, Volume 2 ; Joseph-Henri Reveillé-Parise ; 1845 » pages 262 à 276
  4. « Marc Family, Arolsen Collection » Marc family

Bibliographie modifier

  • Achille Jubinal, Notice sur le Dr Charles Chrétien Henri Marc, Saint-Germain, Laurent Thoinon et Cie, 1865, Texte intégral.
  • (de) Tobias Müller: Störungen der Impulskontrolle – Alter Wein in neuen Schläuchen? (Troubles du contrôle des impulsions : de l'art de faire du neuf avec du vieux ?) In: Rolf Baer u.a. (Hrsg.): Wege psychiatrischer Forschung (Chemins de la recherche psychiatrique), Perimed, Erlangen 1991, (ISBN 3-88429-390-7)
  • (de) Uwe H. Peters: Lexikon Psychiatrie, Psychotherapie, medizinische Psychologie. Urban & Fischer, München 2000, (ISBN 3-437-15060-X)

Liens externes modifier