Ouvrir le menu principal

Charles-François de Rouvroy de Saint Simon

prélat catholique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Maison de Rouvroy de Saint-Simon.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Simon.

Charles François de Rouvroy de Saint Simon
Image illustrative de l’article Charles-François de Rouvroy de Saint Simon
Monseigneur de Saint Simon
Biographie
Naissance
Paris
Décès
Paris - Victime de la Révolution française
Évêque de l’Église catholique
Évêque d'Agde
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Charles-François de Rouvroy de Saint Simon Sandricourt ( - Paris, ), dernier évêque et comte d'Agde, fut guillotiné à Paris.

BiographieModifier

Charles-François de Saint-Simon était le cousin du duc de Saint-Simon, écrivain célèbre pour ses mémoires. Il fut évêque d'Agde de 1759, date à laquelle il succéda à Joseph-François de Cadenet de Charleval, jusqu'à sa mort. Il fut membre de l'Académie royale des Inscriptions et Belles-Lettres (membre libre, 1785)

En 1791, il s'opposa à la constitution civile du clergé refusant de prêter serment comme l'imposait cette constitution et incitant les prêtres du diocèse, qui furent nombreux à le suivre, à ne pas prêter serment. Il fut chassé de sa ville et dut se réfugier dans sa famille à Paris. Pendant la Terreur, après s'être réfugié[réf. nécessaire] au couvent des oiseaux, il fut condamné à mort par le tribunal révolutionnaire et guillotiné le 8 thermidor an II ()[1]. (Jordan p. 390)[source insuffisante].

ArmoiriesModifier

 
Armes de Charles-François de Saint Simon

Notes, sources et référencesModifier

  1. J. J Balthazar Jordan, Histoire de la ville d'Agde, p. 390

Voir aussiModifier