Ouvrir le menu principal

Charles-Édouard de Bourbon (Naundorff)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Naundorff.
Charles-Édouard de Bourbon
Description de cette image, également commentée ci-après
Charles-Édouard de Bourbon

Succession

Prétendant aux trônes de France et de Navarre


(20 ans, 5 mois et 21 jours)

Nom revendiqué « Charles X »
Prédécesseur Karl-Wilhelm Naundorff (Louis XVII)
Successeur Louis-Charles de Bourbon (Charles XI)
Biographie
Titulature « Dauphin de France »
Dynastie Famille Naundorff
Nom de naissance Louis Charles de Bourbon
Naissance
Spandau (Prusse)
Décès (à 44 ans)
Bréda (Pays-Bas)
Père Karl-Wilhelm Naundorff (Louis XVII)
Mère Jeanne Einert
Description de cette image, également commentée ci-après

Charles-Édouard Naundorff, dit aussi Charles-Édouard de Bourbon, né le à Spandau (Brandebourg, Prusse, Allemagne) et mort le à Bréda (Pays-Bas), est un prétendant naundorffiste au trône de France, sous le nom de Charles X, en tant que fils de Karl-Wilhelm Naundorff, le plus célèbre de ceux qui, au XIXe siècle, prétendirent être le dauphin Louis XVII, fils du roi Louis XVI et de Marie-Antoinette d'Autriche, officiellement mort à la Tour du Temple[1].

Sommaire

FamilleModifier

Article détaillé : Famille Naundorff.

Charles-Édouard Naundorff est né le à Spandau, de Karl-Wilhelm Naundorff (1785-1845) et de Jeanne Einert (1803-1888)[réf. nécessaire].

Sans alliance ni postérité, sa succession revient à sa mort à son frère Louis-Charles de Bourbon (Charles XI) (1831-1899)[réf. nécessaire].

BiographieModifier

Il est élève à l'école royale des cadets de Dresde (Saxe). À la mort de son père Karl-Wilhelm Naundorff en 1845, il prend le nom de Charles X[réf. nécessaire].

Le 7 janvier 1846, il est nommé par Guillaume II des Pays-Bas directeur l'atelier de pyrotechnie militaire à Delft. Il assumera cette fonction jusqu'en 1847[réf. nécessaire].

ArmoiriesModifier

  Blasonnement :
D'azur à un sacré-cœur de gueules accompagné de trois fleurs de lys d'or.
Commentaires : En 1879, Louis-Charles de Bourbon (« Charles XI ») (1831-1899) et sa sœur Amélie (1819-1891) décident de porter le Sacré-Cœur en « abîme » sur l'écu traditionnel des rois de France aux trois fleurs de lys.

Notes et référencesModifier

  1. Philippe Delorme, Louis XVII la biographie, Via Romana, 2015

Articles connexesModifier